Saut à skis

23 février 2019 10:32; Act: 23.02.2019 11:56 Print

Peier: «Avoir un monument derrière soi? C'est cool!»

par Simon Meier, Innsbruck (Aut) - Le sauteur vaudois Killian Peier a dépassé Simon Ammann dans la hiérarchie. A confirmer ce samedi sur le grand tremplin d'Innsbruck.

storybild

Killian Peier créera-t-il l'exploit ce samedi sur le grand tremplin d'Innsbruck? (Photo: Keystone)

Une faute?

Le mental, la technique, la vie, les résultats. Beaucoup de choses ont changé en moins d'un an pour Killian Peier. En cadeau bonus, le Vaudois peut même se targuer, pour la première fois, d'avoir dépassé Simon Ammann dans la hiérarchie nationale.

Avec cinq top 10 cet hiver et une 15e place au classement général de la Coupe du monde (336 points), Peier domine clairement «Simi» (un top 10, 24e avec 161 points). Autrement dit, à 23 ans, il devance un monument national, quadruple champion olympique.

«Avoir un monument derrière soi? C'est cool, réagit le nouveau no1 suisse, tout sourire. Cela prouve que le travail effectué paie. Mais je ne me prends pas la tête, ça ne change rien à ma façon de fonctionner. C'est vrai qu'en termes de performances, j'ai été le premier pendant tout l'hiver. Mais la seule différence que je vois, c'est que j'ai des numéros de dossard plus élevés en concours – et ça, c'est agréable.»

Tendance confirmée lors de ces Mondiaux, puisque le Vaudois, 3e des qualifications a laissé derrière lui Simon Ammann, pourtant plutôt bon 12e. Derrière lui, mais pas à tous les sens du terme.

S'il n'y a aucune animosité entre les deux hommes (le Saint-Gallois était le premier à féliciter son cadet pour sa 7e place ici même en janvier), on ne peut pas non plus parler de complicité. «Cela ne nous empêche pas d'échanger parfois des impressions, mais il y a un côté très chacun pour soi, explique Killian Peier. Dans le saut à skis, chacun est tellement concentré sur sa propre technique et son mental, qu'on est un peu dans notre bulle.»

Et au jeu de celui qui vole le plus loin, l'apprenti a pris une longueur d'avance sur le maître. Tendance confirmée ce samedi sur le grand tremplin d'Innsbruck (dès 14h15)?

Sports d'hiver

(nxp)