Ski alpin

22 février 2019 09:34; Act: 22.02.2019 14:18 Print

Pinturault est bel et bien le roi de la polyvalence

Vainqueur du combiné de Bansko, en Bulgarie, le Français a décroché son 5e petit globe de la spécialité. Les Suisses en retrait.

storybild

Alexis Pinturault a signé une victoire «intelligente» en Bulgarie. (Photo: AFP)

Une faute?

Alexis Pinturault a signé vendredi la 22e victoire de sa carrière lors du combiné de Bansko. Il a surtout décroché le cinquième petit globe de cristal de la spécialité. Dossard rouge de la discipline après sa victoire à Wengen, l'Autrichien Marco Schwarz s'est blessé à un genou dans le saut final du super-G. Il a dû renoncer à disputer le slalom.

Sur la neige bulgare, le Français de 28 ans a construit son succès en matinée lors d'un super-G qu'il a bouclé à la deuxième place. Il a ensuite intelligemment géré son slalom, se gardant bien de trop attaquer.

Le Savoyard a devancé de 0'68 l'inévitable Autrichien Marcel Hirscher, auteur d'un slalom de feu, et de 0'69 le Slovène Stefan Hadalin, qui a confirmé si besoin était ses progrès et sa polyvalence. Comme à Are, dans le cadre des récents championnats du monde, l'Italien Riccardo Tonetti a échoué au pied du podium.

Espoirs envolés

Côté suisse, les espoirs engendrés par le super-G se sont envolés l'après-midi. Dominateur de l'épreuve de vitesse matinale, le Grison Mauro Caviezel - meilleur de nos représentants - a dû se contenter d'un sixième rang frustrant.

Loïc Meillard, qui s'essayait en combiné, a terminé à une dixième place somme toute honorable, quand bien même le Valaisan n'a pas réussi le slalom de sa vie. Plus loin, Gino Caviezel (15e), Stefan Rogentin (17e) et Marco Odermatt (20e) ont également marqué des points.

Sports d'hiver

(Sport-Center)