Snowboard

12 janvier 2011 22:56; Act: 12.01.2011 23:11 Print

Suisses sans complexe face au manque de relève

par Oliver Dufour, Nendaz - L’équipe de boardercross a préparé en début de semaine, à Nendaz (VS), les Mondiaux de La Molina (E), du 14 au 25 janvier.

storybild

Émilie Aubry a répété ses gammes à foison en Valais. (Photo: Arnaud Delhez)

Une faute?

«Je n’ai pas d’appréhension», a assuré Emilie Aubry (20 ans) à la veille de ses premiers Championnats du monde seniors. La Biennoise sera notre seule représentante en piste dès lundi dans la station des Pyrénées. L’équipe nationale féminine est en effet décimée par les absences de Sandra Frei et Simona Meiler (blessées), Tanja Frieden, Olivia Nobs (retraite) et Mellie Francon (année sabbatique).

La relève veut tout de même montrer les crocs. «Je vise un top 8 (demi-finale)», confie celle qui a terminé 3e des Mondiaux juniors l’automne dernier et a gagné la Coupe d’Europe l’an passé. «Je recherche surtout la régularité, pour continuer sur la lancée de ma saison de Coupe du monde. Si je peux faire un bon résultat, je le prends aussi.» La jeune sportive ne craint pas non plus la solitude. «Ça ne change pas grand-chose d’être l’unique femme. Je n’aurai personne avec qui partager des impressions de course, voilà tout.» Un moindre mal pour la Seelandaise, qui endosse occasionnellement le rôle solitaire d’arbitre de football.

Pour le coach national, Harald Benselin, le manque de relève n’est pas dramatique. «Nous sommes au creux de la vague, sans pour autant être au plus bas, a confié le Belge. Ça va par cycles. En tennis, par exemple, nous avons la chance d’avoir Federer et Wawrinka, mais derrière c’est le vide. Il faut travailler pour reconstruire. Notre objectif principal reste les Jeux de Sotchi (Rus) en 2014.»