Ski alpin - Coupe du monde

12 mars 2011 07:30; Act: 12.03.2011 16:25 Print

Victoire et globe pour Schild

Dans la quête au petit globe du slalom, Marlies Schild a assuré son sacre en s'imposant pour la sixième fois de l'hiver dans sa discipline de prédilection. Maria Riesch a craqué.

storybild

Marlies Schild manifeste sa joie après sa victoire. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Maria Riesch a craqué à Spindleruv Mlyn (Tch). Eliminée lors d'un slalom remporté par Marlies Schild, l'Allemande a quasiment dilapidé toute son avance sur Lindsey Vonn à la Coupe du monde.

Déjà en sursis sur le tracé matinal, Riesch est tombée lors de la deuxième manche. Elle avait connu un scénario quasiment identique vendredi en géant (29e). Bref, tout a fonctionné de travers pour elle en République tchèque: elle était censée reprendre des points à Vonn, mais c'est l'inverse qui s'est produit.

Car contrairement à sa grande rivale, l'Américaine a su se faire violence au bon moment. Pour la première fois sur un podium en géant vendredi (3e), la skieuse de Vail est aussi parvenue à se ressaisir en slalom: elle s'est classée 16e samedi alors qu'elle restait sur quatre éliminations dans la discipline.

Au niveau comptable, les répercussions sont terribles pour Riesch. La Bavaroise ne compte plus que 23 points d'avance. Il y a encore dix jours, sa marge se montait à 196 unités. Puis il y a eu les courses de Tarvisio (100 points de repris par Vonn), puis celles de Spindleruv Mlyn (73). Riesch parviendra-t-elle à inverser cette tendance ? C'est tout l'enjeu des finales de Lenzerheide de la semaine prochaine.

«Il faut absolument que je transforme ma déception en énergie positive», a relevé l'Allemande. «Je dois retrouver une attitude détendue et me concentrer uniquement sur mon ski. J'ai l'habitude de devoir composer avec la pression», a-t-elle ajouté.

De son côté, Vonn se plaît dans ce rôle. «C'est intéressant, parce que pour la première fois la pression n'est pas sur moi», a commenté l'Américaine, qui a déjà raflé trois fois ce globe du classement général. «Maintenant que je talonne Maria, tout peut arriver lors des finales», a-t-elle prévenu.

Schild, reine du slalom

Riesch a aussi perdu son globe de slalom. Sacrée ces deux dernières saisons, elle a laissé Marlies Schild s'emparer du trophée. Cette issue était toutefois largement plus prévisible: personne ne peut rivaliser cet hiver avec l'Autrichienne. Hormis deux éliminations, la compagne de Benjamin Raich a remporté tous les slaloms de la saison, soit six en Coupe du monde et celui des Mondiaux de Garmisch. «C'est une série incroyable. Mais ce n'est jamais facile, car chacun m'attend au tournant», a-t-elle noté.

Samedi, Schild a survolé l'épreuve en gagnant les deux manches et en larguant sa dauphine Kathrin Zettel à 93 centièmes. Avec dorénavant 27 succès en slalom (29 en tout), elle s'approche de plus en plus du record de Vreni Schneider (34).

Déroute helvétique

A l'instar de Riesch, l'équipe helvétique a sombré à Spindleruv Mlyn. Comme la veille en géant, aucune Suissesse n'est parvenue à se qualifier pour la seconde manche en slalom. Wendy Holdener et Denise Feierabend ont échoué hors du top 30, Célina Hangl est tombée et Lara Gut a déclaré forfait (douleurs à la cheville).

Aux finales à Lenzerheide, seuls le top 25 de chaque discipline et les skieuses à plus de 500 points seront en lice. Du coup, la Suisse ne sera représentée que par deux filles en technique: Denise Feierabend (no 23 en slalom) et Lara Gut (509 pts). Autant dire que Mauro Pini et son adjoint Lionel Finance, engagés le printemps dernier pour rebâtir une équipe technique, ont encore du pain sur la planche.

Classement final

1. Marlies Schild (Aut) 1'43''85. 2. Kathrin Zettel (Aut) à 0''93. 3. Tina Maze (Sln) à 1''16. 4. Maria Pietilä-Holmner (Su) à 1''56. 5. Veronika Zuzulova (Slq) à 1''57. 6. Manuela Mölgg (It) à 1''75. Aucune Suissesse en 2e manche.

Données techniques

Piste Black Course Sv Petr, 173 m de dénivelé; traceur Günter Obkircher/Aut (1re manche, 61 portes) et Philippe Villmann/Fr (2e manche, pas encore piquetée).

(ats)