Ski alpin

17 janvier 2020 10:08; Act: 17.01.2020 16:04 Print

«Indigne d'un slalom de Coupe du monde»

Le descendeur autrichien Matthias Mayer a réussi à résister aux spécialistes de combiné à Wengen. Deux Français sur le podium, Loïc Meillard quatrième.

storybild

Loïc Meillard ne s'est pas gêné de fustiger l'état de la piste de slalom de Wengen. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Autrichien Matthias Mayer a créé la surprise à Wengen. Vainqueur de la descente du combiné, il a réalisé une manche de slalom plus qu'honnête: il a en effet signé le quatrième temps du slalom. Résultat: aucun des spécialistes des piquets n'a réussi à lui passer devant.

Il a évidemment bénéficié du nouveau règlement en matière de combiné, qui voit les coureurs s'élancer dans l'ordre du classement de la descente (du premier au dernier, et non du 30e au premier). Du coup, il a bénéficié d'une piste parfaite, ce qui n'a pas été le cas des slalomeurs, qui avaient évidemment perdu du temps de la descente.

Vainqueur de la descente, Matthias Mayer a signé le quatrième temps du slalom. Image: Keystone.

Leader de la Coupe du monde de la spécialité, le Français Alexis Pinturault a toutefois failli ravir la première place à Mayer: parti avec un retard de 1''68, il a échoué à... 7 centièmes de Mayer. Victor Muffat-Jeandet, un autre Français, a complété le podium (+0''67).

«Ça fout toujours les boules»

«Ça fout toujours les boules de perdre pour si peu, a reconnu Pinturault. Mais cela reste une belle journée pour moi, et pour l'équipe de France.» Que pense le champion du monde en titre de ce nouvel ordre de départ? «Les descendeurs peuvent se contenter de faire un slalom correct s'ils ont été bons le matin, souligne «Pintu». Pour les techniciens, on doit être parfait sur les deux courses.»

Le Valaisan d'origine neuchâteloise Loïc Meillard a terminé à la quatrième place, à 1''02 de Mayer et à 0''35 du podium. «Cela reste une bonne prestation, a-t-il appuyé. Mayer a pu profiter d'une piste parfaite, qui a marqué très vite.»

Les conditions ont notamment fait réagir les skieurs. «Si la piste est dans le même état pour le slalom de dimanche, ce sera catastrophique», a lancé Alexis Pinturault. «Il a tout à fait raison, a confirmé Loïc Meillard. Ce n'était pas digne d'un slalom de Coupe du monde. On espère que les organisateurs pourront injecter et durcir la neige pour dimanche.»

Les autres Suisses sont plus loin dans le classement: Niels Hintermann est 9e (à 1''68), Justin Murisier 11e (à 1''92), Luca Aerni 13e (à 2''58), Gilles Roulin 15e (à 2''80), Ralph Weber 18e (à 3''31), Stefan Rogentin 20e (à 3''35) et Sandro Simonet 33e (à 7''52).

La grosse frayeur de Caviezel

Le matin, lors de la descente, Mauro Caviezel, qui s'était illustré durant les entraînements, s'était fait une grosse frayeur au Hundschopf: ayant mal estimé sa trajectoire, il est allé toucher les filets de protection de l'arrière des skis, juste au-dessus des rochers, alors qu'il était en plein saut! Il s'est repris miraculeusement, mais il a ensuite raté une porte dans la partie finale.

Sports d'hiver

(Sport-Center)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Spect Acteur le 17.01.2020 17:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    imaginatif.

    le temps est responsable du changement de la piste oui! mais un bon skieur à mon avis gère son matériel et adapte sa course!ce qui par ailleurs peut lui permettre de gagné ou de disparaître dans le classement. Allez courage au boulot.

  • Grünigen le 17.01.2020 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Combiné

    Les slalomeurs qui crient au scandale, ça me fait doucement marrer. Pour une fois qu'on spécialiste de descente gagne un combiné. On dirait que cette nouvelle règle rééquilibre la donne.

  • Pascal le 17.01.2020 22:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Valaisan d'origine Neuchâtelois...Pffffffff !

    Mais qu'importe ses origines !!! Ça n'apporte, une fois encore, rien à l'article!!! Le Suisse Maillard , et c'est bien suffisant! Vous n'avez rien d'autres à dire de nos sportifs que leurs origines? C'est la même rengaine à chaque fois aussi avec nos joueurs de foot bi-nationaux!!! Parlez au peu plus de sport, et un peu moins d'origine!

Les derniers commentaires

  • krik le 18.01.2020 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pfff

    Et meme pas capable pour 3 flocons de donner le depart du sommet.... N'importe quoi !!!

  • kib. ch le 18.01.2020 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aie!

    De un plus de neige de deux pas se Suisses au top..... Adel fut un accident de parcours ! Saison terminée pour les Suisses !

  • Jee-el le 18.01.2020 03:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les aléas.

    Ah, la piste ! ben oui, le ski se fait en extérieur et les pistes sont tributaires de la météo. ça a toujours été comme ça. un jour, ceux qui partent les premiers sont avantagés, un jour, c'est les derniers départs... du brouillard qui passe, un courant de foehn, une averse...

  • JAN RIT le 17.01.2020 23:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    CON BINNÉ

    Le combiné devrait disparaître de la coupe du monde.

  • Insomnie le 17.01.2020 23:52 Report dénoncer ce commentaire

    Mouais

    "Le Valaisan d'origine neuchâteloise"... Il avait le passeport NE et s'est fait naturaliser VS?!?

    • Fournier le 18.01.2020 00:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Insomnie

      Pas vrai pas joué ici car lui Xamax pas fugute