Ski alpin

14 novembre 2013 09:42; Act: 14.11.2013 09:50 Print

Wendy Holdener entre ambition et incertitude

Les premiers slaloms de la saison sont programmés ce week-end à Levi (Fin). Avec comme principal enjeu dans le camp suisse, l'état de forme de Wendy Holdener, victime mi-septembre d'une fracture du radius du bras droit.

Une faute?

En raison de ce bête accident de scooter, qui s'est produit alors qu'elle prenait des vacances en Italie, la Schwytzoise a perdu de précieux jours d'entraînement. Il en fallait toutefois plus pour la priver du premier slalom de l'hiver. «J'ai réussi à me rétablir juste à temps et je me sens prête», a-t-elle assuré au moment de confirmer sa présence à Levi.

Sera-t-elle toutefois capable de rivaliser samedi (10h/13h) avec les meilleures slalomeuses du monde ? Ou a-t-elle besoin de davantage de temps pour rattraper le retard pris dans sa préparation ? Telles sont les questions qui se posent pour la skieuse d'Unteriberg au moment de lancer sa quatrième saison en Coupe du monde.

Une chose est toutefois certaine, Wendy Holdener attaque cet exercice 2013/2014 avec des ambitions largement revues à la hausse. A 20 ans, elle n'est plus un simple espoir du ski alpin suisse, mais bel et bien la nouvelle perle du slalom helvétique. Ce nouveau statut, elle l'a acquis l'hiver dernier à force d'occuper les avant-postes et même de monter sur le podium (2e à Ofterschwang à la mi-mars), ce qui n'était plus arrivé à une slalomeuse suisse depuis Sonja Nef en 2003.

Wendy Holdener est pourtant loin d'avoir épuisé tout son potentiel. Très douée techniquement, puissante et jusqu'ici imperméable à la pression, elle a les moyens de franchir rapidement de nouveaux paliers et, pourquoi pas, de devenir la grande rivale de Mikaela Shiffrin pour les années à venir. Une Américaine qui, elle, est déjà installée au sommet depuis l'hiver dernier avec son titre mondial en slalom à Schladming et son globe de la spécialité. Le tout à 18 ans seulement et en évinçant les habituelles reines du slalom, les Tina Maze (Sln), Maria Hölf-Riesch (All) ou autres Marlies Schild (Aut).

Ramon Zenhäusern doit confirmer

Aux côtés de Wendy Holdener, le reste de l'équipe de Suisse sera particulièrement rajeuni ce week-end en Laponie. Samedi chez les dames, Michelle Gisin (19 ans), Denise Feierabend (24 ans) et Rahel Kopp (19 ans) seront alignées. Cela sera aussi le cas dimanche chez les messieurs avec, si l'on excepte les routiniers Markus Vogel et Marc Gini, cinq coureurs âgés entre 20 et 21 ans: les quatre Valaisans Justin Murisier, Luca Aerni, Daniel Yule et Ramon Zenhäusern ainsi que le Nidwaldien Reto Schmidiger.

Les objectifs seront toutefois plus modestes dans l'équipe masculine, les hommes entraînés par Steve Locher n'ayant pas encore l'étoffe d'une Wendy Holdener pour aller titiller l'élite du slalom. Même s'ils ne devraient pas concurrencer dimanche les Marcel Hirscher (Aut), Felix Neureuther (All), Alexis Pinturault (Fr) et autres Ivica Kostelic (Cro), les jeunes Suisses devront montrer qu'ils ont progressé cet été.

A ce titre, la performance de Ramon Zenhäusern est particulièrement attendue, lui qui a impressionné ses entraîneurs durant la préparation estivale. On rappellera que le «géant» de Viège (2m, 90 kg) avait déjà commencé à faire parler de lui la saison dernière en slalom, marquant ses premiers points en Coupe du monde (21e à Adelboden, 22e à Wengen) et devenant vice-champion du monde juniors au Québec.

(ats)