WTA

29 juillet 2014 20:59; Act: 29.07.2014 20:12 Print

«A 25 ans, je peux encore progresser»

par Grégory Beaud - A la veille de son départ pour la tournée nord-américaine, Timea Bacsinszky est revenue sur son excellent début de saison.

storybild

Timea Bacsinszky a passé le 1er tour à Roland-Garros et Wimbledon. (Photo: Keystone/AP/Alastair Grant)

Sur ce sujet
Une faute?

Matricule 285 au classement WTA en janvier, la droitière de Belmont a réintégré le top 100 à la faveur de premiers mois où elle a joué libérée. Aujourd'hui, Timea Bacsinszky s'envole pour Montréal, coup d'envoi d'une série de tournois de préparation en vue de l'US Open.

On n'a plus entendu parler de vous depuis Wimbledon et votre élimination au 2e tour contre Maria Sharapova...

Comme j'avais joué une cinquantaine de matches depuis le début de saison, j'en ai profité pour faire un break, afin de voir mes amis et passer du temps en famille. Ensuite, j'ai enchaîné avec trois semaines de préparation physique. Ce n'était pas un mal de poser la raquette quelque temps.

Qu'avez-vous retiré de ce match face à l'une des meilleures joueuses mondiales?

C'était une défaite dure (ndlr: 6-2 6-1), mais on peut beaucoup apprendre en affrontant des joueuses pareilles. Evoluer sur un court principal n'est pas simple. Ça ne m'était plus arrivé depuis longtemps. Je dois encore apprendre à mieux gérer mes émotions.

Vous êtes aujourd'hui 81e mondiale. Y auriez-vous cru en janvier?

C'est une porte que je n'ai jamais fermée. Mais je n'y serais pas arrivée sans un staff et un entourage qui ont cru en moi. C'était un coup de boost qu'un coach comme Dimitri Zavialoff accepte de me suivre. Je suis satisfaite de voir qu'à 25 ans, je peux progresser.

Quels objectifs avez-vous pour la tournée nord-américaine?

Absolument aucun (rires). Je vais jouer de la même manière que depuis le début d'année. Travailler dans la continuité et gagner. Sans me mettre de pression.

Avez-vous changé depuis votre retour à la compétition, en 2013?

J'ai toujours plus ou moins réfléchi ainsi. Aujourd'hui, en revanche, j'essaie de penser à long terme sans me focaliser sur les résultats immédiats. Je suis capable de me montrer plus patiente. J'ai très bien géré mes matches depuis le début de l'année et si je continue ainsi, qui sait? J'aimerais déjà faire mieux que mon meilleur classement (ndlr: 37e, en 2010). Mais sans me fixer de délai.

Twitter -> @GregBeaud