Masters 2014 - Londres

11 novembre 2014 14:49; Act: 11.11.2014 23:16 Print

«Approcher la barre des 1000 victoires»

par Oliver Dufour, Londres - Roger Federer a battu Kei Nishikori (6-3 6-2), hier,lors de son 2e match du Masters. Une borne mythique est en vue.

storybild

Tout s'est pratiquement joué en début de partie entre les deux joueurs. (Photo: AFP/Glyn Kirk)

Sur ce sujet
Une faute?

Avec ce succès, Roger Federer a décroché sa 70e victoire de la saison, se rapprochant de la barre stratosphérique du millier de matches gagnés en carrière. Désormais à 993, il n’est devancé que par Jimmy Connors (1253) et Ivan ­Lendl (1071). «On peut gagner 70 matches en une saison en disputant beaucoup de tournois, a estimé le No 2 mondial. Ce qui compte, c’est de remporter les parties importantes.»

Le Rhénan rappelle que tous les tournois n’ont pas la même valeur: «Je n’ai joué que les grandes épreuves cette année. Ce n’est pas facile d’y gagner, parce que les écarts entre les meilleurs sont faibles.» Federer, qui n’a jamais caché son souhait de marquer l’histoire du tennis, se réjouit tout de même d’atteindre la barre des 1000 succès en simple. «Ce n’est pas que je l’aie toujours visé, mais ça serait évidemment cool d’y arriver», sourit-il.

Ça ne sera pas en 2014. Avec un potentiel de 5 rencontres à disputer (3 au Masters et 2 en Coupe Davis), son compteur se bloquerait au maximum à 998, cette année. Mais Federer, qui a déjà confirmé ses participations en 2015 aux tournois de Brisbane, de l’Open d’Australie et de Dubaï, ne devrait pas attendre longtemps avant de franchir le cap, s’il conserve son niveau de jeu actuel.

Hier, face à Kei Nishikori, le Bâlois a fait un grand pas vers sa 12e demi-finale en 13 parti­cipations (depuis 2002) au «tournoi des maîtres». Il reste toutefois sous la menace du Japonais et d’Andy Murray, qu’il affrontera jeudi. Les deux hommes comptent une victoire et une défaite.

Twitter @Oliver_Dufour