Tennis

03 juin 2019 18:10; Act: 03.06.2019 22:36 Print

«Federer ou Nadal ne se permettraient pas ça»

par Jérémy Santallo, Paris - Viré de la salle de presse par Serena Williams, Dominic Thiem n'est pas tendre avec elle. Roger Federer a donné son avis.

storybild

Dominic Thiem affronte Gaël Monfils en 8es de finale lundi. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est peu dire que Dominic Thiem n'a pas apprécié le comportement de Serena Williams samedi soir après son élimination dès le 3e tour de Roland-Garros. Déçue, l'Américaine a souhaité expédier ses obligations médiatiques au plus vite. Et peu importe si quelqu'un se trouvait déjà dans la salle d'interview principale qui devait l'accueillir.

Face aux journalistes en conférence de presse, l'Autrichien, qui est quand même l'un des principaux concurrents de Rafael Nadal à Paris, est tombé des nues. «Je ne comprends pas, sérieusement. Franchement, qu'est-ce qu'il se passe? C'est une blague! Je dois quitter la pièce parce qu'elle arrive, a lancé «Domi» avant de se lever de sa chaise soudainement. Je ne vais pas rester là, je fais aussi ce que je veux.»

Après une nuit de sommeil, Dominic Thiem est revenu dimanche sur cet incident pour «Eurosport Germany». «Je n'étais pas énervé ou frustré, allez peut-être quelques minutes. C'est juste une question de principe. Peu importe qui étais assis à ma place (...) Cela démontre une mauvaise personnalité selon moi. Je suis persuadé que Federer ou Nadal ne se permettraient pas un tel comportement».

L'affaire a fait grand bruit à la Porte d'Auteuil. Même Roger Federer a dû s'exprimer sur le sujet. «Je ne sais pas ce qu'il s'est passé de mal pour qu'on en arrive là mais quelque chose n'a pas joué. Il y a dû y avoir un malentendu ou peut-être qu'ils auraient dû garder Serena aux vestiaires, plutôt que de la faire attendre dans la salle de presse. Je comprends la frustration de Dominic mais je pense pas qu'il soit en colère. On en a même rigolé.»

Alors, comment éviter qu'un telle situation se reproduise? Le «Maître» a sa petite idée sur le sujet. «Pour moi, celui qui est toujours en course dans le tournoi doit avoir la priorité, c'est comme cela que je vois les choses. Si j'avais perdu contre Mayer aujourd'hui (ndlr: dimanche), je l'aurais laisser aller en premier ou choisir le moment qu'il préfère pour répondre à la presse car il a encore un match derrière, alors que moi non.»

Tennis