Tennis – Masters

16 novembre 2015 09:00; Act: 16.11.2015 17:03 Print

«Ici, c’est comme être pris dans une toile d’araignée»

par Oliver Dufour, Londres - Vainqueur, dimanche soir, de son 1er match de poule au Masters, malgré une entame ratée, Roger Federer est revenu sur les difficultés qu'ils a connues.

storybild

Roger Federer sait ce qu'il doit faire pour s'extirper de la phase de groupes de ce Masters. (Photo: Keystone/Will Oliver)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Bâlois s’est imposé 6-4 6-2 face à Tomas Berdych, No 6 mondial, après avoir peiné à trouver ses marques. Une situation qu’il a expliquée par une certaine désinvolture et à un court qui ne laisse que peu d’options.

Vous avez su retourner la situation rapidement, malgré un départ difficile...
C’était un très mauvais départ, oui. Sans doute l’un des pires que j’aie connus depuis des années. Je n’avais pas de premier service, j’ai commis deux double-fautes, rien ne fonctionnait comme il faut. Par chance, la surface est assez lente et Berdych ne réussissait pas tellement de premières balles, donc j’ai pu revenir dans le match, retrouver mes sensations.

Comment aviez-vous abordé cette partie?
Sur ce court, c’est difficile d’atomiser son adversaire, sauf s’il connaît un jour sans. Moi, j’aime rendre un match athlétique. Après avoir discuté avec Seve et Stefan (ndlr: Lüthi et Edberg, ses coaches), j’avais une assez bonne idée de comment le jouer. Le seul souci, c’est que j’ai un peu oublié qu’il s’agissait d’un premier tour de Masters. J’étais resté sur mes bonnes sensations de l’entraînement, oubliant que j’aurais besoin de m’adapter aux conditions. C’était un peu déstabilisant, d’entrée de jeu. Ce n’était pas de la suffisance, mais j’ai pensé que ça serait un peu plus facile que ça de jouer. Maintenant ça va l’être un peu plus.

En sachant que votre prochain adversaire, mardi, sera Novak Djokovic, No 1 mondial?
Ce qui sera plus facile face à lui, c’est que j’ai retenu comment aborder le match.

Avez-vous l’impression que l’écart entre Djokovic et vous est vraiment important?
Ça dépend qui regarde cet écart. Si c’est moi, j’estime que je ne suis pas si loin de lui, franchement. Mais on verra ça mardi. Ce match ce n’est pas celui que je considère le plus vital, pour être honnête. Il est important. Très important, même. Mais ce n’est pas LE match.

Ca veut dire que vous allez peut-être tenter plus de nouvelles choses?
Peut-être. Je vais sans doute le faire un peu. Mais je ne suis pas du genre à laisser passer une chance de bien jouer contre lui, même si je ne suis pas favori. Je vais essayer de tout faire pour gagner. De son côté, à moins qu’il ait un surplus de confiance et qu’il soit sûr de remporter son dernier match de groupe après, je ne le vois pas changer sa façon de jouer non plus. Après, en fonction du déroulement de la partie et de ses sensations, il tentera plus ou moins de choses. Ça, il le fait très bien. Mieux que tout le monde en ce moment. Oui, ça pourrait être un avantage de l’affronter tôt dans ce tournoi, mais je ne me fie pas entièrement à ce qui se passe dans ces matches de poule, non plus. On sera l’un et l’autre déjà plus entrés dans le tournoi, par rapport à la fois où, il y a deux ans, on s’était affrontées d’entrée. On manquait de rythme et on cherchait nos marques.

Vous avez plusieurs fois parlé du court, justement, qu’il semble difficile d’apprivoiser...
C’est un très bon court pour moi. Mais pour Novak aussi. Encore une fois, la clé est sur la ligne de fond. Si on n’arrive pas à s’en sortir à coups de services – le service-volée ne marchera pas ici –, il faut prendre le contrôle de l’échange. On peut quand même jouer agressif sur cette surface, mais si on n’est pas en contrôle, ici, c’est comme être pris dans une toile d’araignée. On s’empêtre et c’est dur de jouer vers l’avant si on doit se défendre. En prenant le fond du court, tu mets l’autre mal à l’aise. Les joueurs qui n’ont pas de plan B vont avoir de la peine. Pour moi ça reste quand même un court un peu trop lent pour de l'indoor.

Twitter, @Oliver_Dufour