Tennis

13 mai 2014 18:26; Act: 13.05.2014 18:30 Print

«Je ne pourrais pas être plus heureux»

Roger Federer s'est exprimé devant la presse mardi dans le cadre du Masters 1000 de Rome, sept jours après la naissance de ses jumeaux Leo et Lenny.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Ce retour sur le circuit ne représente pas grand-chose par rapport à ce que je viens de vivre. Je ne pourrais pas être plus heureux. Tous ceux qui ont des enfants savent de quoi je parle», a précisé le Bâlois lorsqu'on lui demanda s'il était heureux de retrouver la compétition. «C'est dur d'avoir laissé ma famille, mais je vais les revoir très bientôt. Les garçons sont en pleine forme, Mirka aussi. C'est une période incroyable dans nos vies», a-t-il poursuivi.

Que les fans de Roger Federer se rassurent, l'homme aux 17 titres du Grand Chelem n'a pas l'intention de réduire son emploi du temps tennistique malgré l'agrandissement de sa famille. «Seul le temps me dira s'il est plus difficile de voyager. Mais l'objectif est d'emmener les jumeaux sur le circuit. Nous savons comment nous occuper d'enfants dans cette situation», a-t-il affirmé.

«C'est un défi de taille, surtout lorsqu'ils sont tout petits, avec les vols, les chambres d'hôtel et les changements incessants. Je suis conscient qu'il y aura beaucoup à faire. Mais dans le même temps, je sais parfaitement à quoi m'attendre. Je me réjouis de vivre tout cela», a encore expliqué Roger Federer, qui a précisé avoir pris la décision de venir à Rome jeudi déjà.

«Tous les membres de mon entourage m'ont encouragé à jouer ici. Je leur ai dit OK, si vous ne voulez pas que je reste, je m'en vais », a rigolé le Bâlois, avant de reprendre plus sérieusement. «Ils me manquent déjà énormément. Cette semaine n'a vraiment rien à voir avec la précédente, mais je sais que je suis capable de gérer tout cela. J'espère pouvoir jouer du bon tennis à Rome», où il entrera en lice mercredi face à Jérémy Chardy (ATP 47).

Le vainqueur de Roland-Garros 2009 espère en tout cas poursuivre sur la lancée de son excellent début de saison. «Je me suis entraîné très dur en Suisse après m'être accordé une pause à l'issue du tournoi de Monte-Carlo. Mes attentes sont grandes sur le plan tennistique. Après ce que je viens de vivre, j'ai débarqué ici sans pression. Je veux juste profiter du moment présent, et tenter de conserver le bon rythme et la confiance.»

(ats)