Tennis

03 juillet 2018 08:06; Act: 03.07.2018 08:21 Print

«Je n'ai pas observé mon tableau en Grand Chelem»

par Arnaud Cerrutti, Londres - Heureux comme un gamin, Stan Wawrinka s'est réjoui d'avoir pu afficher un tel niveau de jeu, qu'il espère reproduire contre Fabbiano.

storybild

Stan Wawrinka n'entend pas s'arrêter en aussi bon chemin. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

- Stan, vous sortez d'un gros match, mais qu'est-ce qui vous passait par la tête, une fois le premier set si vite perdu?

Eh bien, ce n'était clairement pas le meilleur moment de ma journée, mais j'avais le sentiment que je ne faisais pas tout faux non plus. Tout s'était joué sur quelques détails. J'étais conscient que mon niveau était là, car je sortais d'une très grosse semaine d'entraînement. Il fallait juste que je trouve mon rythme et des solutions, car je savais qu'au fil du match je pouvais rendre la vie difficile à Dimitrov. Il a par la suite commencé à se montrer hésitant et j'ai su en profiter. C'est une belle victoire, c'est sûr.

- Avec, qui plus est, un public totalement acquis à votre cause. Cela vous a-t-il surpris?

Un peu oui, et ça m'a fait du bien, car le dernier match que j'avais disputé ici n'était de loin pas un bon souvenir. L'ambiance a par moments été incroyable. J'aime ce genre d'atmosphère. Disposer d'un tel soutien est forcément génial.

- 364 jours après votre défaite ici contre Daniil Medvedev et votre blessure au genou, avez-vous le sentiment de boucler la boucle?

De l'extérieur, on peut peut-être observer les choses ainsi, mais ce n'est pas comme ça que je les vois. Après tout, ce n'est qu'une victoire et je ne veux pas me contenter de cela. Je veux voir plus loin, comme toujours, et penser à demain, à après-demain. Mais bon, il est vrai qu'en voyant que j'affrontais Grigor, je n'ai pas, pour la première fois depuis longtemps, observé mon tableau en Grand Chelem. A moi donc de me préparer désormais pour la suite, et de bien récupérer.

Tennis

(nxp)