Wimbledon-Mondial

01 juillet 2014 16:53; Act: 01.07.2014 17:59 Print

«Je suivrai peut-être la Nati au massage!»

par Oliver Dufour, Londres - Peu après s'être qualifié à Wimbledon pour un quart de finale 100% helvétique, le Bâlois était déjà prêt à encourager la Nati au Mondial de football.

storybild

Roger Federer choisira plutôt le confort de sa résidence londonienne, plutôt que celui très relatif du gazon de Wimbledon, pour suivre Argentine-Suisse. (Photo: Keystone/AP/Sang tan)

Sur ce sujet
Une faute?

Interpellé durant sa conférence de presse par un journaliste argentin au sujet du 8e de finale opposant son pays à la Suisse (18h), Roger Federer a manié l’humour pour parler de ce match historique, qui pourrait voir la troupe d’Ottmar Hitzfeld atteindre les quarts de finale au Brésil. Voici le bref échange entre l’Argentin et le Rhénan:

Roger, vous jouez bien au tennis. Tout est parfait. Mais le plus important, aujourd’hui, c’est Argentine-Suisse...
Mais d’où venez-vous (rire entendu)?

Comment allez-vous vous préparer pour le match? Un bière, des cookies?
Bonne question. Je ne sais pas. On a une heure et demie jusqu’au coup d’envoi, hein?

Ouais, peut-être bien que je regarderai le match en recevant mon traitement, parce que je suis si tendu! Je me décontracterai en même temps, ou alors je le ferai après. Je n’ai pas encore décidé comment j’allais faire.

Mais je suis très excité. Excité d’avoir la possibilité de regarder ce match. A Halle, je jouais la finale du double pendant le premier match contre l’Equateur, alors je l’ai raté.

Clairement, je veux voir jouer l’Argentine avec Messi. Ils ont des fans incroyables. La Suisse n’a rien à perdre. Elle doit sortir sur la pelouse et prendre sa chance.

Je crois que c’est pour ça que nous regardons tous du sport. On ne sait pas ce qui va se passer. J’espère que ça sera une de ces journées où la Suisse peut créer la surprise.