Tennis

21 juillet 2018 07:15; Act: 21.07.2018 10:24 Print

Djokovic: «Je n'ai pas honte d'être vulnérable»

Dans une lettre sur son site officiel, le Serbe est revenu sur ses deux années de galère et son retour au sommet. Confidences.

storybild

Novak Djokovic a ressuscité sur le gazon de Wimbledon. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Deux ans qu'il attendait ça. Vainqueur de Wimbledon pour la quatrième fois de sa carrière il y a quelques jours, Novak Djokovic a mis fin à vingt-quatre mois pourris par un coude douloureux qui lui aura causé bien des tourments. Dans une longue lettre publiée sur son site officiel, «Nole» s'est confié sur cette période délicate. Et sur son bonheur d'être revenu au plus haut niveau.

«Tout d'abord, voir mon fils dans les bras de ma femme dans le box des joueurs lors de la cérémonie des trophées a été la sensation la plus merveilleuse que j'ai jamais vécue dans ma carrière. Quand je suis devenu père, l'un de mes plus grands rêves était d'avoir mes enfants présents dans les tribunes pendant que je jouais (...) Ce rêve est devenu réalité il y a quelques jours», explique le Serbe, qui avoue avoir été submergé par l'émotion au moment où son fils Stefan a crié «papa, papa».

S'il se dit impatient de gagner un trophée du Grand Chelem sous les yeux de son deuxième enfant, sa fille Tara, Novak Djokovic savoure pleinement le chemin parcouru. Car il en a bavé. «Au cours des deux dernières années, je n'étais pas patient envers mon tennis. Je n'ai clairement pas assez écouté ce que mon corps me disait sur la gravité de mes problèmes au coude. J'essayais de trouver des solutions ailleurs alors que la solution était en moi.»

Face à ces moments de doutes, l'ex-numéro un mondial s'est découvert une fragilité, qu'il a su exploiter pour mieux rebondir. «J'ai été vulnérable tant de fois ces dernières années. Et je suis toujours vulnérable. Je n'en ai pas honte. Au contraire, cela me rend plus vrai avec moi-même et les autres. Cela me permet de me rapprocher des gens», poursuit-il avant de remercier toutes les personnes qui ont cru en lui.

Tennis

(jsa/SportCenter)