Masters

10 novembre 2014 22:31; Act: 10.11.2014 22:31 Print

Djokovic encore plus rapide que Wawrinka

Novak Djokovic (no 1) a signé des débuts convaincants dans le Masters de Londres.

Voir le diaporama en grand »
14.11 Novak Djokovic a battu Berdych, s'assurant ainsi sa place de N.1 mondial. 13.11 Kei Nishikori (no 4) a battu David Ferrer (no 9), qui a remplacé Milos Raonic (no 7), en trois sets 4-6 6-4 6-1, jeudi. 13.11 Roger Federer est mathématiquement assuré de figurer dans le dernier carré après que Kei Nishikori (no 4) a concédé le premier set de son affrontement avec David Ferrer (4-6), qui a remplacé Milos Raonic (no 7) dans cette poule B. 12.11 Stan Wawrinka s'est fait étrillé par Novak Djokovic 6-3 6-0, ne faisant illusion qu'en début de partie avec un break gagné à l'entame du match. 12.11 Tomas Berdych (no 6) a écrasé Marin Cilic (no 8) 6-3 6-1 dans la 2e journée de la poule A. Jeudi soir, lors du dernier match de poule, Roger Federer aura à coeur de briller face à Andy Murray. Les deux hommes en sont à 11-11, mais le Bâlois possède un léger avantage psychologique. 11.11 Le Britannique Andy Murray, 6e joueur mondial, a battu le Canadien Milos Raonic (N.8) 6-3, 7-5, mardi, et s'est relancé en vue d'une qualification pour les demi-finales du Masters de Londres. 11.11 Roger Federer a battu Kei Nishikori (6-3 6-2), mardi après-midi, lors de son 2e match de la compétition. 10.11 Double tenant du titre, Novak Djokovic a fêté sa 11e victoire consécutive dans l'O2 Arena en écrasant Marin Cilic (no 8) 6-1 6-1 en 56'. 10.11 Stan Wawrinka, N.4 mondial, a démarré en trombe le Masters en dominant le Tchèque Tomas Berdych (N.7) en deux sets 6-1, 6-1, lundi à Londres lors de la deuxième journée. Le no 2 helvétique a balayé en 58' les doutes nés de ses précédentes sorties. 09.11 Roger Federer (no 2) a repris la main face à Milos Raonic (no 7). Le Bâlois s'est imposé 6-1 7-6 (7/0) face au Canadien dimanche dans son premier match du Masters 2014, dix jours après avoir subi sa loi en quart de finale à Paris-Bercy. 09.11 Le Japonais Kei Nishikori a dominé le britannique Andy Murray (6-4, 6-4), dimanche lors du premier match du groupe B du Masters à Londres. 08.11 Stan Wawrinka a accepté de se confier deux jours avant son entrée en lice au Masters. La confiance est là, malgré ses résultats décevants obtenus depuis l'US Open. La première journée du Masters dimanche à Londres sera marquée par le retour d'Andy Murray et l'entrée en piste du N.2 mondial Roger Federer, opposés tous deux à des néophytes, Kei Nishikori et Milos Raonic. Novak Djokovic (SRB/N.1), Stan Wawrinka (SUI/N.4), Tomas Berdych (CZE/N.7), Marin Cilic (CRO/N.9) Roger Federer (SUI/N.2), Kei Nishikori (JPN/N.5), Andy Murray (GBR/N.6), Milos Raonic (CAN/N.8)

Sur ce sujet
Une faute?

Double tenant du titre, le Serbe a fêté sa 11e victoire consécutive dans l'O2 Arena en écrasant Marin Cilic (no 8) 6-1 6-1 en 56'. Son bilan face au Croate est désormais de 11-0!

Assuré grâce à ce succès de demeurer no 1 mondial à l'issue de ce tournoi, Novak Djokovic - qui a besoin de trois victoires à Londres pour être certain d'occuper cette place en fin de saison - s'est donc montré un peu plus rapide que Stan Wawrinka pour son entrée en lice. Le Vaudois avait eu besoin de 58' pour prendre la mesure de Tomas Berdych dans l'après-midi. Il retrouvera donc Novak Djokovic mercredi, quelque dix mois après son succès fêté face au Serbe en quart de finale de l'Open d'Australie.

Novak Djokovic, qui en est désormais à 28 succès d'affilée dans des tournois joués en salle, n'a connu qu'une seule petite alerte face à Marin Cilic. Il concédait ainsi un break inattendu alors qu'il menait 2-0 dans la deuxième manche. Mais sa réaction était immédiate. Nole s'emparait pour la cinquième fois de la mise en jeu adverse dans la foulée, et terminait en trombe. Il a, il est vrai, profité des largesses d'un Marin Cilic aussi décevant que l'avait été Tomas Berdych un peu plus tôt. Marin Cilic terminait la partie avec seulement 6 coups gagnants à son actif, pour un total de 22 fautes directes... Des statistiques indignes d'un tenant du titre de l'US Open.

(ats)