Rome

17 mai 2012 15:59; Act: 17.05.2012 16:06 Print

Djokovic souffre mais passe face à Monaco

Le N.1 mondial Novak Djokovic s'est qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 de Rome en battant l'Argentin Juan Monaco en trois manches 4-6, 6-2, 6-3, jeudi en 8e de finale.

storybild

Djokovic s'est qualifié jeudi pour les quarts de finale du Masters 1000 de Rome. (Photo: Keystone)

Une faute?

Mené d'un set et d'un break (2-1 dans la deuxième manche), «Djoko» a remporté les sept jeux suivants et a fini par s'imposer.

«C'était un match très étrange, a-t-il dit, j'ai eu un peu de difficultés à jouer avec le vent, mais les conditions sont les mêmes pour tous les deux, il a trouvé de meilleures solutions que moi au début. J'ai joué un peu trop défensif, il contrôlait le jeu.»

«Puis j'ai retrouvé rythme et une stratégie, et j'ai gagné, a ajouté Djokovic, tenant du titre dans la capitale italienne. Je suis content d'avoir retrouvé un meilleur jeu ensuite. J'essaie toujours de rester positif, de faire tourner le match en ma faveur, ce break au second set m'a remis en route.»

Le Serbe affrontera en quarts le vainqueur du match opposant l'Argentin Juan Martin Del Potro au Français Jo-Wilfried Tsonga.

Prêt pour Roland Garros?

Mais Djokovic, après sa défaite en quarts de finale la semaine dernière à Madrid, contre son compatriote Janko Tipsarevic ne semble pas au sommet de sa forme à dix jours de Roland-Garros. «Je ne suis pas inquiet, j'estime que je joue bien, a-t-il assuré. Et dans mes deux matches ici, dans conditions différentes, j'ai trouvé le chemin de la victoire contre un très bon adversaire, c'est encourageant pour le prochain défi.»

Se sent-il prêt pour Roland-Garros? «Je suis prêt pour ce tournoi, je suis concentré sur Rome pour l'instant», a-t-il répondu.

De rage, Djoko a jeté une raquette par terre. «Ce n'est pas la première fois et je crois que ce n'est pas la dernière, a-t-il dit dans un sourire. J'espère que les enfants n'ont pas regardé, mais... je suis comme ça!»

(afp)