Wimbledon

29 juin 2011 19:44; Act: 29.06.2011 21:16 Print

Federer: «Tsonga a fait un grand match»

Roger Federer avait peu de regrets après sa défaite subie face à Jo-Wilfried Tsonga en quart de finale de Wimbledon. Réactions.

Voir le diaporama en grand »

Federer: «Je n'ai rien à me reprocher!»

Sur ce sujet
Une faute?

Vous avez gagné à six reprises ici. Est-ce la fin d'une ère?
Je ne crois pas, j'ai trop bien joué pour penser cela. Ce n'était pas une défaite choquante, concédée en trois sets dans un 2e tour où j'aurais mal joué. Je pense que mon niveau de jeu était suffisamment bon pour espérer remporter le titre. Malheureusement, un seul joueur conquiert le trophée alors que les autres repartent chez eux les mains vides. Mais mon jeu est là, et j'en suis heureux.

Êtes-vous encore capable de gagner facilement un tournoi du Grand Chelem ?
Je ne sais pas, je ne le pense pas. Mais qui a la partie facile en ce moment? Je pense qu'il est difficile pour tout le monde de s'imposer en Grand Chelem. Ce dont je suis sûr, c'est que je suis toujours capable de remporter des titres majeurs. Je ne serais sinon pas là.

Que vous inspire cette défaite après avoir mené deux sets à zéro?
C'est difficile et frustrant, mais à la limite, je préfère perdre comme ça, en ayant bien joué moi-même. Jo a réussi une performance spéciale pour me battre. Il a vraiment joué super bien. Il a fait un grand match de bout en bout. Il ne m'a pas donné d'ouverture. Je ne me rappelle pas d'avoir eu une seule balle de break après celle que j'ai convertie au deuxième jeu. C'était un grand match je trouve. Il me rappelle un peu ma finale contre Andy Roddick (gagnée 16-14 au cinquième set en 2009) où ça s'était également joué sur des détails.

Avez-vous été surpris par la puissance de Tsonga?
Je l'avais déjà rencontré, ce n'est pas comme s'il avait 16 ans et que je le découvrais. Je savais à quoi m'attendre, il est capable de grandes choses et de moins bonnes par moments aussi. Aujourd'hui (réd: mercredi), il a sorti un grand match. Il a réussi quelques jeux en retour exceptionnels et a très bien servi. A chaque fois que ça devenait important, il a sorti le grand jeu. Il a réussi les coups qu'il fallait aux moments qu'il fallait. C'est dur pour moi, mais il a vraiment fait du bon boulot.

A quel point êtes vous déçu après cette défaite?
C'est dur mais cette défaite est plus facile à digérer que celle de l'année dernière (face à Tomas Berdych, également en quart de finale). J'ai presque l'impression de pas avoir perdu tellement je jouais bien moi-même. Je n'ai rien à me reprocher. Peut-être ça fera plus mal dans trois jours, mais j'en doute. Je me sens bien mieux qu'il y a un an, c'est très encourageant et cette défaite ne va rien y changer. Je pense que j'avais le jeu pour gagner le tournoi et je vais continuer à travailler plus dur que jamais pour être prêt pour la Coupe Davis (8-10 juillet à Berne face au Portugal) et l'été américain.

(ats)