ATP Indian Wells

19 mars 2011 19:21; Act: 19.03.2011 23:50 Print

Federer encore battu par Djokovic

Roger Federer s'est incliné en trois sets face au Serbe Novak Djokovic. Il perd ainsi sa place de numéro 2 mondial.

storybild

L'année 2011 commence douloureusement pour le Bâlois. (Photo: EPA)

Une faute?

Roger Federer ne sera plus le dauphin de Rafael Nadal lundi dans le classement mondial. Battu 6-3 3-6 6-2 par Novak Djokovic en demi-finale du Masters 1000 d'Indian Wells, le Bâlois cède son 2e rang au Serbe. Nole défiera Rafael Nadal en finale dimanche.

Désormais invaincu depuis 19 matches, Novak Djokovic avait pourtant subi la domination d'un Roger Federer très convaincant dans le deuxième set. Mais la confiance qui l'habite semble inébranlable depuis qu'il a mené son pays à la victoire en Coupe Davis en décembre dernier.

Le break concédé dans le quatrième jeu du troisième set, qui permettait à Roger Federer de revenir à 2-2 alors qu'il était mené 0-2, n'a même pas semblé l'affecter. Il inscrivait alors 11 points d'affilée, profitant d'une grosse baisse de régime du Bâlois, et s'envolait vers la victoire.

Novak Djokovic a ainsi fêté samedi son troisième succès d'affilée face à Roger Federer, qu'il avait dominé plus nettement en demi-finale de l'Open d'Australie puis en finale à Dubaï. Il s'agit de sa plus longue série victorieuse face au Bâlois, qui ne mène plus que 13-9 dans leurs face-à-face.

Première finale 2011 pour Rafa

Sacré en 2007 et 2009, Rafael Nadal disputera dimanche sa troisième finale dans le désert californien. Sorti en quart de finale à Doha puis en demi-finale à Melbourne, absent ensuite des courts pendant un mois en raison d'une blessure à la cuisse gauche, il sera présent pour la première fois de l'année au stade ultime de la compétition. Le numéro un mondial a dominé en deux sets (6-4 6-4) le vainqueur de l'US Open 2009 Juan Martin Del Potro (ATP 90) dans la première demi-finale.

Rafael Nadal, qui s'était retrouvé à deux points de la défaite en quart de finale face à Ivo Karlovic, s'est montré bien plus convaincant face à un joueur qui avait enlevé leurs trois précédents face-à-face. Il dominait nettement les débats à l'exception d'un début de match parfaitement maîtrisé par Juan Martin Del Potro qui menait 3-0, même s'il avait besoin de 111' pour passer l'épaule.