ATP - Dubaï

25 février 2011 20:37; Act: 26.02.2011 19:18 Print

Federer s'incline à nouveau contre Djokovic

Le Bâlois s'est incliné en deux sets (3-6; 3-6) face au Serbe Novak Djokovic en finale du tournoi ATP de Dubai.

storybild

Comme en finale de l'Open d'Australie, Roger Federer n^'a rien pu faire face à la puissance du Serbe. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Roger Federer n'a pas pu empêcher Novak Djokovic de réussir le hat-trick parfait à Dubaï. Comme en demi-finale de l'Open d'Australie, le Serbe n'a pas lâché un set devant le Bâlois.

Novak Djokovic a remporté un troisième titre de rang à Dubaï en s'imposant 6-3 6-3 en seulement 72 minutes dans cette finale qui promettait tant. Roger Federer ne fut malheureusement pas à la hauteur de l'événement. Dans un mauvais soir, le Bâlois fut une proie trop facile pour le Serbe qui a remporté samedi son quatorzième succès de rang. Il n'a pas plus perdu depuis sa défaite en demi-finale du Masters de Londres en novembre dernier devant... Roger Federer.

Roger Federer a bénéficié d'une seule occasion pour prendre la main dans cette finale. Le Bâlois a, en effet, signé le break au début du deuxième set pour mener 3-1. Mais la réaction de Djokovic fut impitoyable. Nole a gagné vingt des vingt-cinq points suivants pour conclure sur sa première balle de match en bénéficiant d'une faute directe de son adversaire. Comme un petit symbole.

«Perdre aussi nettement provoque bien sûr une vive déception, reconnaissait Roger Federer. J'ai mal entamé cette finale. Je l'ai mal terminée aussi». Le scénario de cette rencontre de Dubaï n'est pas sans rappeler celle de Melbourne. En Australie, Roger Federer avait été également incapable d'exploiter une situation favorable au deuxième set. Il avait, se souvient-on, mené 5-2 avant de perdre cette manche 7-5.

A Dubaï, tout s'est joué dans ce deuxième set au sixième jeu. A 3-2 en sa faveur, le Bâlois l'entamait en commettant une double-faute. Il ratait ensuite deux coups droits pour permettre à son adversaire de recoller au score. Son jeu de service suivant fut tout aussi médiocre. Il le concédait sur quatre erreurs directes, dont trois sur son revers.

«Commettre autant de fautes face à Djokovic dans une finale ne pardonne pas», soulignait avec raison le Bâlois. Même si sa tâche fut facilitée par le jour sans de son rival, Novak Djokovic a témoigné d'un réel brio dans cette finale. Avec 85 % de réussite sur ses premières balles au premier set, il a tout de suite donné le ton. Son service n'est plus le maillon faible de son jeu comme il le fut lorsque Todd Martin avait eu la curieuse idée de lui enseigner un nouveau geste. A l'échange, le Serbe fut également le plus incisif.

Même s'il a préservé sa place de no 2 mondial en se hissant en finale, Roger Federer est plus que jamais sous la menace de Novak Djokovic pour le rang de dauphin de Rafael Nadal. Le Serbe a gagné 1200 points de plus que le Bâlois depuis le début de l'année. Il semble être habité par une confiance sans faille depuis la victoire de la Serbie en Coupe Davis.

Roger Federer retrouvera Nova Djokovic mais aussi Rafael Nadal dès le 10 mars dans le désert d'Indian Wells pour le premier Masters 1000 de l'année. «Je serai prêt, assure le Bâlois qui retrouvera son coach Paul Annacone. Même si j'ai joué cinq jours de suite à Dubaï, je ne ressens pas le besoin de couper. Je vais partir le plus vite possible en Californie pour m'entraîner». Roger Federer a déjà gagné à trois reprises le titre à Indian Wells. Mais sa dernière victoire remonte à 2006.

(ats)