Cyclisme

07 juillet 2018 16:05; Act: 07.07.2018 17:29 Print

Gaviria premier maillot jaune, Froome chute

Le Colombien Fernando Gaviria (Quick-Step) a remporté la première étape du Tour de France, ce samedi, à Fontenay-le-Comte, où Chris Froome a perdu du temps.

storybild

Le Colombien de l'équipe Quick Step s'est imposé au sprint. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans le sprint, Gaviria s'est imposé nettement au champion du monde, le Slovaque Peter Sagan. L'Allemand Marcel Kittel a pris la troisième place devant le Norvégien Alexander Kristoff et le Français Christophe Laporte.

Le peloton a été écrémé par une première chute collective à 10 kilomètres de la ligne. Le Français Arnaud Démare, notamment, n'a pu repartir qu'avec retard.

En début d'étape, la première échappée a réuni trois coureurs français, le "local" Kevin Ledanois, Jérôme Cousin et Yoann Offredo, partis à l'avant dès les premières minutes de course. L'écart a été stabilisé à quatre minutes avant que les équipes de sprinteurs (Gaviria, Groenewegen, Démare) réduisent l'écart.

Froome prend du retard

La jonction avec les rescapés (Cousin, Offredo) est intervenue à 10 kilomètres de l'arrivée. Avant la chute de Froome, qui a apparemment mal négocié une courbe et culbuté dans l'herbe. Le Britannique, qui n'avait plus couru depuis le Giro, a tenté de gommer ensuite l'écart avec l'aide de plusieurs coéquipiers (Rowe notamment).

La chute de Froome en caméra embarquée:

Mais Froome, hué jeudi par une partie du public suite au contrôle antidopage de la Vuelta dont il est sorti blanchi, a franchi la ligne en retard, 51 secondes selon un pointage officieux.

Quintana, qui a cédé plus d'une minute, a été victime pour sa part d'une crevaison à 400 mètres de la banderole des 3 kilomètres. Au-delà de ce seuil, le Colombien aurait été classé dans le temps du peloton !

Son compatriote Gaviria, formé sur la piste (ancien champion du monde de l'omnium), a réalisé des débuts triomphants dans le Tour. Âgé de 23 ans, il a gagné 4 étapes l'an passé dans le Giro.

Dimanche, les sprinteurs ont une nouvelle opportunité dans la deuxième étape, une boucle de 182,5 kilomètres entre Mouilleron-Saint-Germain et La Roche-sur-Yon. L'arrivée est jugée en faux-plat montant.

Tennis

(nxp/afp)