Coupe Davis

01 février 2013 14:57; Act: 01.02.2013 18:53 Print

Henri Laaksonen a fait mieux que se défendre

par Oliver Dufour, Genève - D’abord trop timide, le jeune Schaffhousois s’est révolté pour freiner Berdych. Mais le 6e joueur mondial l’a emporté 3-6 2-6 7-6 (7-5) 1-6. Suisse et République tchèque sont reparties dos à dos, vendredi.

Voir le diaporama en grand »
En battant Stanislas Wawrinka en 4 manches, Thomas Berdych a offert la qualification à la République tchèque. Tenante du titre, la République tchèque s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe Davis aux dépens de la Suisse, après la victoire de Tomas Berdych sur Stanislas Wawrinka 6-3, 6-4, 3-6, 7-6 (7/5). L'équipe de Suisse a subi une défaite mortifiante au terme d'un double historique au 1er tour du groupe mondial de la Coupe Davis face à la République tchèque, à Genève. Stanislas Wawrinka et Marco Chiudinelli se sont inclinés 6-4 5-7 6-4 6-7 (3/7) 24-22 face à la paire Tomas Berdych/Lukas Rosol dans le match le plus long de l'histoire de la compétition (7h02'!). C'est avec un moral et un physique en berne que Stanislas Wawrinka défiera Tomas Berdych dimanche dès 12h30, le dos au mur qui plus est puisque la Suisse se retrouve menée 1-2 dans cette rencontre. Samedi, Wawrinka et Chiudinelli étaient confrontés en double à Berdych et Rosol. Berdych (droite) a réalisé des jeux de service solides. Stan, les bras levés vers le public de Palexpo, après un coup gagnant. Les Suisses ont gagné le 2e et le 4e set. Le capitaine de l'équipe Severin Luethi, de dos, motive ses joueurs. Henri Laaksonen n'a pas pu faire le poids face au No 1 tchèque, Thomas Berdych (ATP 6). Il s'est incliné courageusement en quatre sets. Dabord trop timide, le jeune Schaffhousois né en Finlande (20 ans) sest révolté pour freiner Tomas Berdych. Stanislas Wawrinka a offert un premier point attendu vendredi à la Suisse contre la République tchèque. Il a rapidement écarté Lukas Rosol, 6-4 6-3 6-4, en 1h40, dans la halle de Palexpo Genève. Malgré la forme étincelante affichée par Stanislas Wawrinka depuis plusieurs semaines, peu dobservateurs auraient misé sur une telle promenade du No 1 helvétique contre le tombeur de Rafael Nadal lors du dernier tournoi de Wimbledon.

Sur ce sujet
Une faute?

Tous étaient curieux de savoir ce que Laaksonen, né en Finlande (20 ans), avait dans le ventre, avant d’affronter le meilleur élément tchèque en Coupe Davis. Après une entrée en matière plutôt blême et la perte très nette des deux premières manches, le néo-titulaire en équipe de Suisse s’est peu à peu relâché pour poser plus de problèmes au Tchèque.

Troisième set à l'arraché

Laaksonen a fait la course en tête dans la troisième manche, offrant enfin un match à l’un des meilleurs joueurs en indoor du circuit. Dos au mur, le natif de Lohjan Kunta a même poussé son adversaire, soudain moins précis, jusqu’au tie-break. Un jeu décisif que le Suisse a conclu sur sa deuxième balle de set!

«J’ai très bien commencé. J’ai bien réussi à guider la partie et je ne l’ai rien laissé faire de spécial, a détaillé Berdych. Dans le troisième set, il a beaucoup mieux servi. Il a réussi deux aces et un service gagnant au moment-clé pour garder le set pour lui. Et le public l’a bien aidé, a apprécié le Tchèque.

Helas, le petit protégé du capitaine Severin Lüthi a concédé sa première mise en jeu dans la quatrième manche. Ainsi libéré, Berdych s’est repris pour dominer son adversaire. En perte de vitesse, Laaksonen n’a pas été en mesure de refaire son retard, concédant une nouvelle fois son service dans le sixième jeu du set.

«L'écart n'est pas si grand en fond de court»

«J'ai vraiment bien joué et servi dans la troisième manche, a analysé à chaud le perdant du jour. Sur la ligne de fond, nous avons eu de bons échanges. Je n'étais pas très loin de Berdych. Mais il a très bien servi sur l'ensemble du match, a observé Laaksonen. Je pense que l'écart sur la ligne de fond n'est pas si grand entre nous, par contre j'ai encore beaucoup de travail à faire en service et en retour.»

Le néophyte s'est néanmoins montré satisfait du bilan suisse au terme de la première journée de ce duel. «Stan (ndlr: Wawrinka) a fait le match qu'on attendait de lui. Terminer le vendredi à 1-1, c'est une bonne chose pour nous», a-t-il conclu.

Samedi, la partie de double débutera à 13h30 dans la Halle 7 de Palexpo.

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.