Tennis

23 octobre 2013 22:24; Act: 23.10.2013 22:35 Print

Istomin, le remède pour Roger Federer

par Oliver Dufour, Bâle - Le no 1 helvétique a battu l’Ouzbek (4-6 6-3 6-2) dans la douleur. Il jouera les quarts de finale des Swiss Indoors.

storybild

La star du tournoi rhénan a peiné pour se défaire du joueur ouzbek. (Photo: Keystone)

Une faute?

C’est dans la douleur que Roger Federer est devenu le 1er joueur de la 44e édition du tournoi rhénan à atteindre ce cap, mercredi soir, après 1 h 51’’ de lutte. Face à lui, Denis Istomin, droitier de 27 ans au nom de médicament, l’a poussé à la limite durant plus d’une demi-heure. Avant de lâcher prise dans la dernière manche.
«C’est le genre de match dont j’avais besoin, a concédé l’homme aux 17 titres en Grand Chelem. Ça me permet de faire les ajustements nécessaires pour bien finir la saison.»

Le Bâlois a concédé son ser­vice à l’Ouzbek dès le 5e jeu de la 1re manche. «Tout au début, ça allait. C’est à partir du 3e ou 4e jeu que j’ai commencé à commettre trop d’erreurs en coup droit. J’ai ensuite trop forcé, pris trop de risques.» Istomin en a profité pour ravir le set. Agacé, Federer a cherché des solutions. Et, un peu, des excuses. Le résident de Dubaï s’est plusieurs fois énervé contre la qualité des balles. «C’est quoi, ça?» a-t-il même lancé à l’arbitre, avant de lui tendre un spécimen de sphère jaune à examiner. Tout comme Istomin, quelques instants plus tôt.

Le No 6 mondial a néanmoins fini par se reprendre, réussissant le break lors du 6e jeu du 2e set jusqu’alors accroché, pour mener 4-2. Son adver­saire ne s’en est pas remis. Après avoir offert une ultime riposte au début de la manche décisive, le «Mummy’s boy» a craqué dès l’égalisation du Rhénan à 1-1. Celui-ci a ensuite eu le loisir de dérouler pour s’adjuger la rencontre. Non sans avoir réclamé à l’arbitre des balles neuves deux jeux trop tôt, alors qu’il menait 3-1.

Le public de la Halle Saint-­Jacques peut respirer. Après avoir vu plusieurs favoris tomber la veille, il est assuré de garder son champion pour encore au moins un match.

Honorable résistance d'Henri Laaksonen

Le Biennois a été sorti au 1er tour par Juan-Martin Del Potro (6-4 6-4). Au bénéfice d’une wild card, le joueur de 21 ans a fait mieux que se défendre contre le champion en titre des Swiss Indoors. Deux breaks, un par manche, ont toutefois suffi à l’Argentin pour s’éviter un camouflet. Laaksonen a néanmoins séduit par son culot en prenant des initiatives. «Contre Del Potro, il ne suffit pas de renvoyer la balle. Il faut être agressif, a-t-il plaidé. J’ai mal servi au 1er set, mais dans l’ensemble je suis satisfait de mon match.» Jeudi soir, Del Potro défiera Marcos Baghdatis