Tennis

20 novembre 2019 09:11; Act: 20.11.2019 09:28 Print

L'Espagne rame mais le tournoi est bien lancé

Rafael Nadal et ses coéquipiers ont dû s'arracher pour vaincre la Russie, mais la nouvelle version de la Coupe Davis a enfin décollé.

Sur ce sujet
Une faute?

Après 18 matches joués dans une ambiance plutôt feutrée, trompettes et encouragements ont enfin fait trembler les murs de la Caja Magica de Madrid: l'Espagne de Rafael Nadal a fait ses débuts victorieux mardi soir dans la Coupe Davis remodelée, qui a retrouvé le temps d'une soirée sa saveur d'antan.

Les Russes étaient donc les premiers depuis lundi à éprouver le sentiment de jouer à l'extérieur, sous les «olé» et les fanfares.

Privée de Daniil Medvedev, la Russie a gagné ses trois parties la veille contre la Croatie tenante du trophée avec les seuls Karen Khachanov et Andrey Rublev. De nouveau alignés mardi, auraient-ils encore des forces pour résister à Nadal et Roberto Bautista?

La réponse a été plus que positive pour Rublev qui a même battu Bautista 3-6 6-3 7-6. Une victoire qui pourrait valoir son pesant d'or en vue de la qualification pour les quarts. Khachanov s'est ensuite incliné face à Nadal mais non sans lui opposer une résistance héroïque (6-3 7-6). Et le double Granollers-Lopez a donné la victoire à l'Espagne aux dépens des inévitables Khachanov et Rublev (6-4 7-6).

Heureux de sa propre victoire et anxieux en attendant le résultat du double, Nadal a critiqué les horaires imposés par le nouveau format de la vénérable compétition.

«Danger»

«Quand on finit à 2h du matin, avec l'adrénaline on ne dort pas avant 4h30. Et le lendemain on rejoue...», a-t-il souligné car, justement, le double décisif contre la Russie s'est terminé à 1h50 et l'Espagne jouera sa qualification pour les quarts de finale dès 18h le même jour contre la Croatie, tenante du trophée.

Le No 1 mondial a en outre souligné le «danger» que représentait ce nouveau format ramassé et tant décrié de la compétition.

«Le format rend les choses très difficiles car toute erreur te met dans une position où tu ne veux pas être. La France, par exemple, a beaucoup souffert contre le Japon», a-t-il relevé en référence à la victoire arrachée par les Français au double décisif après une contre-performance de son joueur No 1 Gaël Monfils lors du second simple.

Heureusement pour le capitaine des Bleus Sébastien Grosjean, Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert ont tenu leur rang de maîtres du double: ils se sont imposés 6-7 6-4 7-5 dans la partie décisive.

«Elle a fait du bien celle-là!», a lancé Herbert très soulagé.

Abandonnés par leurs supporters historiques, les Français craignaient de manquer d'émotions dans cette nouvelle compétition, ils ont été servis!

Après la victoire expéditive de Jo-Wilfried Tsonga face à Yasutaka Uchiyama dans le premier simple (6-2 6-1), Gaël Monfils, arrivé en fin de semaine de Londres où il était remplaçant pour les Masters, s'est en effet incliné face à Yoshihito Nishioka 7-5 6-2.

Canada le premier

«Le match d'aujourd'hui est un peu à l'image de mes performances en cette fin de saison, malheureusement, a reconnu Monfils. On a envie de donner le meilleur de soi pour l'équipe mais malheureusement aujourd'hui je n'ai pas réussi à produire un bon tennis pour apporter un point.»

La France a deux jours pour se remettre de ses émotions avant d'affronter la Serbie de Novak Djokovic jeudi dans un match du groupe A qui sera déterminant pour la qualification pour les quarts.

De son côté, le Canada est devenu le premier qualifié pour les quarts de finale après avoir enchaîné, contre les Etats-Unis, une seconde victoire de suite au lendemain de celle obtenue face à l'Italie. Les Canadiens, certains de terminer premiers du groupe F, affronteront l'Australie ou la Belgique qui se disputent la première place du groupe D.

Au contraire, la Colombie a concédé sa seconde défaite et restera comme la première équipe éliminée de la nouvelle Coupe Davis.

Dans les autres matches de mardi après-midi, l'Argentine a fait un carton plein face au Chili (3-0) et le Kazakhstan a battu les Pays-Bas 2-1.

(afp)