Tennis - US Open

16 août 2017 09:27; Act: 16.08.2017 10:02 Print

L’US Open aux règles à la sauce américaine

Le tournoi du Grand Chelem new-yorkais va avoir une saveur particulière cette année. Au menu: quelques nouvelles directives destinées à accélérer le jeu.

storybild

Rafael Nadal est connu pour étirer le temps entre deux points. (Photo: Keystone/AP/Paul Chiasson)

Sur ce sujet
Une faute?

Ce n’est pas forcément une nouveauté (le New York Times l’avait évoqué au début du mois de juillet déjà), mais il convient de le rappeler à une dizaine de jours du début de l’US Open. Cette année, chez les juniors, les qualifications et les tournois «annexes», les joueurs devront se dépêcher un peu entre les points et pendant l’échauffement. Ils pourront également recevoir des conseils de leur coach à certaines occasions, mettant ainsi un terme à une hypocrisie qui régnait depuis longtemps sur les courts.

Cela ressemblera presque à la NBA, où un chronomètre oblige les équipes à shooter après 24 secondes de possession de balle. Au tennis, les joueurs auront 25 secondes pour servir et ce temps sera décompté par une petite horloge au bord des courts. Le but? Que les matches soient rythmés et que ceux-ci aient une certaine uniformité. Car si des joueurs comme Roger Federer enchaînent rapidement entre les points, les Rafael Nadal et autres Andy Murray ne se privent pas, certaines fois, de dépasser allégrement les 35 secondes.

Coaching toléré

Ce chronomètre servira également pour certains autres moments qui peuvent paraître comme des heures aux téléspectateurs: l’échauffement d’avant-rencontre, les temps-morts médicaux et les pauses entres les sets, destinées aux changements d’équipements, ainsi qu’aux passages par la case toilettes. Les quelques échanges d’entraînement seront notamment limités à une durée de cinq minutes. Ce sont les annonceurs qui vont être contents!

La règle des 25 secondes entre les échanges est en vigueur depuis quelques temps déjà sur l’ATP Tour. Elle descend même à 20 secondes sur les quatre tournois du Grand Chelem. Mais dans les faits, elle n’est que trop rarement appliquée par les arbitres et respectée par les joueurs. Le système du chronomètre, testé aux Etats-Unis depuis une année sur les circuits juniors et universitaires, sera entièrement entre les mains de l’arbitre de chaise, qui décidera lui-même quand déclencher le compte à rebours.

Une autre décision va quelque peu modifier une hypocrisie qui tendait à se répandre sur les stades de tennis. Le coaching, jusqu’ici censé être interdit et qui pouvait donner lieu à des pénalités, va être toléré. Si un entraîneur pouvait entrer sur le court pour donner des indications à sa joueuse sur quelques étapes du WTA Tour, ce sera une nouveauté chez ces messieurs. Les coaches auront le droit à tout moment de glisser un conseil à leur poulain, pour autant que les directives viennent de la «players box» officielle.

(rca)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ATP PRO le 16.08.2017 10:10 Report dénoncer ce commentaire

    A quoi sert l'arbitre de chaise ... ?

    Si Nadal, Murray et Djokovic dépassent allégrement les 35 secondes c'est parce que l'arbitre de chaise ne fait pas son travail et ne les sanctionnes pas. Sinon a quoi sert l'arbitre s'il ne fait pas respecter les règles.

  • John Mc enroe le 16.08.2017 10:31 Report dénoncer ce commentaire

    Beuglement

    Interdire aussi les beuglements de certain(e) joueur(euse) à chaque coup serait aussi nécessaire ! Il y a des matchs dont le son ressemble plus à un film X qu'a un match de tennis

  • R S le 16.08.2017 10:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas mal

    Pauvre Nadal :-)

Les derniers commentaires

  • Jean-Luc Regenmoser le 17.08.2017 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La classe absolue

    Vitesse, beauté, jamais d'artifice. C'est la seule façon dont sait jouer Monsieur Roger Federer. Et ça n'empêche pas d'obtenir des résultats somme toute assez corrects. ;-)

  • Totolecensuré le 16.08.2017 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    tennis

    Je me souviens d'un temps où le tennis permettait aux joueurs de nous faire rigoler, c'était le temps des McEnroe, Connors, Borg etc. Maintenant, il n'en reste plus qu'un, il est suisse, mais il ne le fait pas exprès.

  • jacquo b le 16.08.2017 14:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    dur dur

    Ben il va faire comment Nadal ? Plus le temps de tirer sa petite culotte s'essuyer 100x la sueur

  • Tennisman le 16.08.2017 13:24 Report dénoncer ce commentaire

    Changer pour changer...

    C'est beaucoup pour pas grand chose. La règle des 25 secondes (20 en Grand Chelem) existe depuis longtemps, même si elle n'est pas appliquée à la lettre. Les 5 minutes d'échauffement sont toujours respectés puisque c'est l'arbitre lui-même qui annonce la fin de celui-ci (je ne comprends pas vraiment pourquoi décrier ce point dans l'article). Par contre, le coaching, pas sûr que cela apporte quelque chose, au contraire. Le tennis est un sport individuel et à un certain niveau, à part des encouragements, pas grand chose change...

    • Osvaldo Goldoni le 16.08.2017 17:19 Report dénoncer ce commentaire

      Hop Rodg

      Pour ma part, je suis plutôt favorable au coaching sur le terrain. Je pense que nous pourrions assister à plus de matches homériques. Tout à fait d'accord avec vous pour le reste.

  • Marc le 16.08.2017 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    US OPEN

    Bravo, déjà que suivant quel match en 2 sets , ils jouent même pas une heure. Cela vaudra même plus la peine de faire payer une place à un spectateur.... mais c'est vrai que certains profitent bien entre les points, pour se refaire une petite beauté