Tennis

27 avril 2019 09:53; Act: 27.04.2019 11:08 Print

L'idée de Victoria Azarenka agace Rafael Nadal

La joueuse biélorusse a estimé que les matches de tennis devraient toujours se dérouler en 3 sets chez les messieurs aussi. Le roi de la terre battu a dit son ras-le-bol du débat sexiste.

storybild

L'Espagnol aimerait bien qu'on lâche les baskets du tennis avec le sexisme. (Photo: AFP/Yann Coatsaliou)

Sur ce sujet
Une faute?

«Pourquoi veut-elle qu'on joue au meilleur des trois sets? On est ravis de jouer au meilleur des cinq.» Interrogé en marge du tournoi de Barcelone, où il venait de battre le futur retraité David Ferrer, Rafael Nadal s'est étonné des propos rédigés par Victoria Azarenka sur son compte Twitter. La Biélorusse estime que les joueurs de tennis masculins devraient raccourcir la durée de leurs matches pour marquer davantage encore l'égalité entre hommes et femmes. «Les messieurs devraient juste jouer au meilleur des trois sets, selon moi! La qualité du tennis en sera bien meilleure et on peut espérer qu'il n'y aura pas de finales ou demi-finales gâchées à cause de l'épuisement, comme c'est arrivé quelques fois», a écrit la joueuse de 29 ans, répondant à un internaute qui justifiait le salaire supérieur des hommes par le fait qu'ils jouaient souvent plus longtemps que les femmes.

Mais Nadal n'a pas apprécié qu'un nouveau débat sur le sexisme s'invite dans son sport. «Ce n'est pas une question de prize money équitable ou pas. Ça c'est votre débat, pas le nôtre. C'est intéressant que vous débattiez toujours de ça alors que nous sommes probablement le seul sport au monde où il y a des gains égaux (ndlr: pour messieurs et dames) dans la plupart des tournois, a-t-il lancé aux journalistes en conférence de presse. Je ne sais pas pourquoi vous ne débattez pas à propos du football, du basketball ou d'autres sports importants où les dames sont encore à des kilomètres des messieurs. C'est toujours ici, dans notre sport, où nous soutenons le circuit féminin davantage que dans tout autre sport au monde. Je suis un peu fatigué qu'on pense que nous sommes contre les filles. Non, pas du tout.»

Cela fait depuis le tournoi de Wimbledon en 2007 que les gains sont égaux pour les deux sexes lors de chaque levée du Grand Chelem. En revanche des études montrent que ce n'est souvent pas le cas lors des autres compétitions tout au long de la saison.




Tennis

(Sport-Center)