Tennis – Masters

17 novembre 2017 21:20; Act: 17.11.2017 21:20 Print

Le Masters souffre de l’absence de grands noms

par Oliver Dufour, Londres - Privé de ses habituelles têtes d’affiche, le tournoi londonien doit composer avec des remplaçants méconnus.

storybild

LEspagnol Carreno Busta, qui a remplacé Nadal, manque singulièrement de notoriété. (Photo: Clive Brunskill)

Sur ce sujet
Une faute?

Jusqu’ici, seuls les matches de Federer ont officiellement fait le plein (17'800 places) dans l’immense O2 Arena. Sauf jeudi, quand de nombreux sièges vides ont assisté à «l’entraînement» de 2 heures du Bâlois face à Marin Cilic, soit leur dernier match de poule dont le résultat n'avait aucune importance.

Si le public londonien continue de bien fréquenter le Masters, on est loin des records de 2014 (263'560 billets écoulés au total). L’ATP s’était alors réjouie des présences de Federer, Djokovic, Murray, Wawrinka, Nishikori, Berdych, Cilic et Raonic. L’an dernier, les absences de «RF» et Nadal s’étaient en revanche fait ressentir. Pour la première fois, plusieurs sessions avaient attiré moins de 16'000 spectateurs. On n’ose imaginer si le tournoi s’était déroulé aux Emirats ou au Qatar, des destinations envisagées dernièrement.

Cette année, le Masters a accueilli quatre nouvelles têtes. Et l’Espagnol Carreno Busta s’est même ajouté à la liste après le forfait plus ou moins programmé de Nadal au terme de son premier match. Dur de faire rêver les foules avec ces «viennent-ensuite» dont le niveau est pourtant loin d’être mauvais. «Le problème est leur déficit d’image, pose l’ex-joueur genevois Marc Rosset. Même Alex Zverev n’est pas encore une star. Pour ça, il doit remporter un grand tournoi. Comme Juan-Martin Del Potro, qui avait gagné un Grand Chelem à 21 ans et qui est très populaire.» Le champion olympique de 1992 estime toutefois que la surprotection du top 30 rend la chose difficile: «Si on avait 16 têtes de série dans les tournois au lieu de 32, il y aurait plus de place pour les vainqueurs surprises et ça aiderait leur notoriété.»