Tennis

18 mai 2019 20:01; Act: 18.05.2019 23:02 Print

Nadal retrouvera Djokovic en finale

Samedi à Rome, l'Espagnol a battu Stefanos Tsitsipas 6-3 6-4 et le Serbe a dominé Diego Schwartzmann 6-3 6-7 6-3. La logique a donc été respectée.

storybild
Sur ce sujet
Une faute?

Déjà huit fois titré à Rome, où il a aussi perdu deux finales (en 2011 et 2014 contre Novak Djokovic), Rafael Nadal ne faisait pas une montagne de ce qui pour d'autres serait un accomplissement. «Je suis heureux d'être en finale, bien sûr. Mais ça n'était pas un drame de perdre en demi-finales», a-t-il flegmatiquement expliqué en conférence de presse.

Un drame, non. Mais une petite surprise sans doute de l'avoir vu buter avant la dernière marche à Monte-Carlo, Barcelone puis Madrid, où c'est justement Tsitsipas qui l'avait arrêté. En Espagne, le jeune Grec (7e joueur mondial) s'était imposé 6-4, 2-6, 6-3. Mais sur les courts du Foro Italico, il n'a pas affronté le même Nadal.

De la profondeur dans son jeu

Une semaine plus tard, le roi de la terre battue a trouvé plus de profondeur, empêchant Tsitsipas d'entrer dans le court, et a dirigé tout le match avec beaucoup d'autorité. «La semaine dernière, je n'avais pas bien joué. Aujourd'hui, j'ai fait mieux. A Madrid, quand je frappais en coup droit, il avait la possibilité de riposter. Pas aujourd'hui», a expliqué Nadal.

Tsitsipas, lui, n'était pourtant pas si impressionné que ça, mettant sa défaite avant tout sur la lenteur des courts romains. «Je me suis senti très proche. J'essaie de comprendre ce que j'ai mal fait parce que finalement, il n'y a qu'un break dans chaque set, a expliqué le Grec. Les coups que j'ai frappés aujourd'hui, ce sont les mêmes que ceux que j'ai joués la semaine dernière. Mais aujourd'hui ces coups semblaient vraiment lents et il avait tout son temps pour me passer quand je venais au filet. A Madrid, c'était différent», a-t-il développé.

Djokovic gagne en trois sets

Le No1 mondial Novak Djokovic a péniblement battu l'Argentin Diego Schwartzman 6-3, 6-7 (2-7), 6-3 lors de la demi-finales de la soirée. Mais il rejoint logiquement Rafael Nadal dans la finale de ce Masters 1000. Elle se jouera dimanche. Le duel Djokovic-Nadal est l'un des plus grands classiques de l'histoire du tennis et les deux hommes s'affronteront dimanche pour la 54e fois (Djokovic mène 28 victoires à 25). Pour Djokovic, il s'agira de la 9e finale sur les courts du Foro Italico, la cinquième contre Nadal. L'Espagnol a gagné le tournoi huit fois et le Serbe quatre fois.

Tennis

(nxp)