Tennis

23 novembre 2019 10:54; Act: 23.11.2019 11:04 Print

Nadal et l'Espagne en demi-finale

Après la Russie plus tôt en soirée, la formation hispanique de Coupe Davis s'est qualifiée pour le dernier carré de la compétition, samedi à Madrid.

Sur ce sujet
Une faute?

L'Espagne, avec deux victoires décrochées par Nadal en simple et en double, s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe Davis en éliminant l'Argentine au terme d'un double haletant, dans la nuit de jeudi à vendredi à Madrid.

Samedi soir en demi-finales, l'Espagne affrontera la Grande-Bretagne, qui a éliminé l'Allemagne 2-0 et n'a pas eu besoin de jouer le double.

Nadal et Marcel Granollers ont remporté le double face à Leonardo Mayer et Maximo Gonzalez 6-4 4-6 6-3 dans une Caja Magica en ébullition lors d'un match de 2h27'.

Guido Pella avait remporté le premier simple pour l'Argentine aux dépens de Pablo Carreño 6-7 7-6 6-1.

Nadal avait ensuite égalisé en dominant facilement Diego Schwartzman 6-1 6-2.

La Serbie au tapis dans un final sous haute tension

La Russie a éliminé la Serbie de Novak Djokovic, vendredi à Madrid, et s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe Davis au terme d'un double décisif d'une très grande intensité où elle a sauvé trois balles de match.

Les Russes affronteront samedi le Canada pour une place en finale. La paire Karen Khachanov - Andrey Rublev a apporté le point de la victoire à la Russie en battant le duo serbe Djokovic - Viktor Troicki 6-4 4-6 7-6.

Auparavant, Rublev avait remporté le premier simple face à Filip Krajinovic 6-1 6-2, avant que Djokovic n'égalise pour la Serbie en battant Khachanov 6-3 6-3.

En l'absence de Daniil Medvedev, qui s'est dit «vidé» juste avant le début de la compétition, le capitaine russe Shamil Tarpischev ne s'est appuyé que sur Rublev et Khachanov pour jouer tous les simples et tous les doubles. Il ne compte qu'un seul autre joueur dans son équipe, Evgeny Donskoy.

Le double décisif a été d'une grande âpreté et d'une très grande tension.

Et notamment à partir du deuxième set quand, alors que la Serbie menait 4-2 après avoir perdu la première manche, Djokovic a ressenti soudain dans un échange une douleur dans le coude droit. L'alerte était d'autant plus inquiétante que le Serbe avait ressenti une douleur «assez vive» à ce coude durant les Masters de Londres la semaine dernière.

Mais il s'est fait masser lors des deux changements de côté suivants et a tenu sa place jusqu'au bout.

Son coéquipier a également piqué une grosse colère contre l'arbitre en raison d'une annonce qui ne lui a pas plu, et mis plusieurs jeux à retrouver son calme.

Finalement, les Serbes ont égalisé à un set partout et les deux équipes en sont arrivées au tie break du set décisif pour la qualification.

A trois reprises, les Serbes ont raté leur chance, notamment sur la troisième balle de match où Troicki a manqué complètement une volée qui paraissait facile.

Les Russes, eux, n'ont pas manqué la première occasion de conclure qui s'est présentée eux.

Tennis

(Sport-Center)