US Open

31 août 2013 22:34; Act: 31.08.2013 22:40 Print

Nadal toujours aussi impressionnant

Le gaucher majorquin a dominé en trois sets (6-4 6-3 6-3) le Croate Ivan Dodig (ATP 38) samedi en début d'après-midi au 3e tour de l'US Open. Chez les dames, Azarenka a souffert.

storybild

Rafael Nadal confirme au fil des tours son statut de favori. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Appliqué dès les premiers échanges, le vainqueur de l'édition 2010 n'a pas connu la moindre difficulté face à un joueur qu'il redoutait pourtant. Il n'a ainsi lâché que 17 points sur son engagement, même s'il devait tout de même effacer deux balles de break. Il n'a d'ailleurs toujours pas concédé le moindre jeu de service dans ce tournoi...

Forfait l'an dernier à New York en raison de sa grave blessure au genou gauche, Rafael Nadal en est désormais à 18 succès en 18 matches cette année sur dur. Le tout New York espérait qu'il affronterait John Isner (no 13) au stade des 8es de finale, pour un «remake» de la finale du tournoi de Cincinnati remportée 7-6 7-6 par l'Espagnol. Adversaire de l'Américain au 3e tour, Philipp Kohlschreiber (no 22) ne l'entendait cependant pas de cette oreille.

Azarenka souffre, pas Serena

Principale rivale de Serena Williams (no 1) dans le tableau féminin, Victoria Azarenka (no 2) a quant à elle souffert samedi dans son 3e tour. La Biélorusse s'est imposée 6-7 (2/7) 6-3 6-2 face à la Française Alizé Cornet (no 26). La finaliste 2012 se mesurera à Ana Ivanovic (no 13) au tour suivant.

Serena Williams avait en revanche fait honneur à son statut de favorite dans le second match de la soirée de vendredi, dominant la Kazakhe Yaroslava Shvedova (WTA 78) 6-3 6-1. L'Américaine de 31 ans se mesurera dimanche en 8e de finale à sa compatriote Sloane Stephens (no 15), qui lui a infligé l'une de ses quatre défaites de l'année en quart de finale de l'Open d'Australie en janvier.

Exploit de Lleyton Hewitt

Lleyton Hewitt ne pointe plus qu'au 66e rang mondial, mais il demeure un extraordinaire combattant. L'Australien de 32 ans en a apporté une nouvelle preuve en s'offrant le scalp de Juan Martin Del Potro (no 6) vendredi soir au 2e tour (6-4 5-7 3-6 7-6 6-1 en 4h03)'. Ce choc entre deux anciens vainqueurs du tournoi a lancé véritablement cette ultime levée du Grand Chelem, après quatre premières «night sessions» très décevantes.

Sacré en 2009 à Flushing Meadows, Juan Martin Del Potro semblait avoir fait le plus dur lorsqu'il empochait la troisième manche alors que Lleyton Hewitt avait mené 6-4 5-4 service à suivre. L'Argentin ne parvenait cependant pas à porter l'estocade face au lauréat de l'édition 2001. Malmené dans le tie-break du quatrième set, il craquait totalement dans la manche décisive. Il commettait notamment une double faute sur l'ultime point du match.

Lleyton Hewitt peut désormais légitimement espérer se hisser en 8e de finale, lui qui affrontera le modeste russe Evgeny Donskoy (ATP 102) au 3e tour. Son succès pourrait en outre faire les affaires de Novak Djokovic (no 1): Juan Martin Del Potro était en effet l'adversaire le plus redoutable susceptible de se dresser sur la route du Serbe avant les demi-finales.

(ats)