Tennis

04 juillet 2018 10:11; Act: 04.07.2018 22:10 Print

Il se trompe et occupe la chaise de son adversaire

A Wimbledon, Ernests Gulbis s'est assis sur le siège de son adversaire.

Tennis

Sur ce sujet
Une faute?

Mais où donc Ernests Gulbis avait-il la tête lors de son premier tour contre le Britannique Jay Clarke à Wimbledon? Ou est-il un spécialiste de l'espionnage qui avait pour mission de scruter le fond du sac de son adversaire?

Sur le court No 18, le Letton s'est trompé de chaise lors d'un changement de côté. Et il a fallu que son rival du jour, après lui avoir donné une tape amicale sur les fesses, lui explique poliment qu'il y avait un truc qui clochait. Et qu'il était sur le point de lui piquer sa bouteille d'eau.

L'étourdi s'est officiellement excusé sur Twitter : @Wimbledon «Excuse me – think may be my seat »

Penaud, tel un gamin pris avec les doigts dans le pot de confiture, Gulbis a filé à la bonne place, la sienne.

L'épisode n'a pas nui à la performance du Letton, qui s'est imposé en cinq sets.


Tennis

(Sport Center)