Swiss Indoors Bâle

26 octobre 2013 14:00; Act: 26.10.2013 20:16 Print

Roger Federer se qualifie pour la finale

Roger Federer bat Vasek Pospisil en trois sets (6-3 6-7 7-5) en demi-finale des Swiss Indoors de Bâle. Il rejoint Juan Martin Del Potro en finale.

storybild

Federer a souffert pour accéder à sa dixième finale à Bâle. (Photo: Reuters)

Sur ce sujet
Une faute?

Victorieux après 2h41' de match du Canadien, 40e mondial, Roger Federer a joué avec les nerfs de ses supporters. Jamais il n'aurait dû s'embarquer dans un troisième set de tous les dangers. Il a, en effet, servi pour le gain de la partie à 6-3 5-3 avant de perdre pendant de trop longues minutes le fil de son tennis.

Après avoir perdu les quatre derniers points du jeu décisif de cette seconde manche au scénario bien improbable, Federer a même frôlé la correctionnelle. Il a été mené 3-1 avant de recoller au score dans le dernier set. Il devait ensuite écarter une balle de 5-3 avant de signer le break décisif à 5-5 au terme d'un jeu long de plus de dix minutes.

Comme l'an dernier, Roger Federer retrouvera en finale Juan Martin Del Potro. Face à l'Argentin, le Bâlois cherchera à prendre sa revanche. En 2012, le joueur de Tandil l'avait privé d'un sixième sacre à la Halle Saint-Jacques en le battant 6-4 6-7 7-6. Une victoire assurera définitivement à Roger Federer sa place pour le prochain Masters de Londres.

Après ce marathon qu'il n'attendait pas, Roger Federer devra démontrer que ses facultés de récupération sont intactes pour avoir vraiment une chance face à Del Potro. Cette finale sera en quelque sorte le test ultime pour un joueur qui a abordé ces Swiss Indoors dans l'inconnue. Même s'il a gagné treize des dix-sept rencontres qui l'ont opposé par le passé à l'Argentin, les faveurs du pronostic ne sont pas pour lui.

Le tenant du titre n'a toutefois pas rendu lors de la première demi-finale sa meilleure copie de la semaine. Del Potro s'est imposé 6-4 4-6 6-2 devant le Français Edouard Roger-Vasselin (ATP 65). Il a connu un moment d'égarement bien surprenant au deuxième set. Après avoir signé un premier break pour mener 4-3 et service à suivre, l'Argentin s'est désuni d'une manière presque inexplicable. Il pouvait toutefois exploiter l'extrême fébrilité du Français à l'entame de la dernière manche pour reprendre très vite les commandes de la rencontre.

S'il gagne dimanche, Roger Federer remportera le 78e titre de sa carrière pour dépasser John McEnroe et occuper seul la troisième place du classement des joueurs les plus titrés de l'histoire derrière Jimmy Connors (109) et Ivan Lendl (94).

(ats)