Tennis

05 août 2018 23:22; Act: 05.08.2018 23:34 Print

Sandy Marti, la soeur de, réalise un «truc»

par Blaise Craviolini - Surdouée mais dispersée, la Valaisanne a battu Conny Perrin (WTA 141) 6-2 6-2 en interclubs. Et si c'était le déclic de sa carrière?

storybild

Avec son talent, Sandy Marti peut envisager de grimper rapidement les échelons de la WTA.

Une faute?

Tout ne va pas si mal dans le «clan» Marti... Après les récents déboires du grand frère Yann - l'enfant terrible du tennis suisse - à Gstaad, Sandy Marti a mis un peu de baume sur des plaies qui mettront du temps à se cicatriser.

Dimanche en interclubs de LNA féminine, la Valaisanne de 25 ans, membre de l'équipe du Geneva Country Club, a battu la Chaux-de-Fonnière Conny Perrin (TC Nyon, 141e joueuse mondiale) 6-2 6-2.

Cette victoire, surprenante par son ampleur, n'a pas empêché la défaite 4-2 de son équipe, qui aura beaucoup de peine à éviter la relégation en LNB.

«Je mène ma vie au feeling»

Entraînée par son père Jean-Marie, Sandy Marti présente la particularité d'avoir un parcours de vie atypique. La Venthônarde n'a jamais vraiment donné priorité à sa carrière sur les courts, trahie il est vrai par plusieurs blessures. D'aucuns considèrent d'ailleurs qu'il s'agit d'un des plus grand «gâchis» du tennis suisse.

«C'est vrai que je me suis beaucoup dispersée. Je mène ma vie au feeling sans trop me poser de questions. Je fais ce que j'aime au jour le jour», confesse-t-elle avec la spontanéité et la franchise qui la caractérisent.

Après avoir longtemps disputé des tournois par-ci par-là sans véritable plan de carrière, au gré de ses envies, de sa motivation du moment et de ses disponibilités, la Valaisanne a retrouvé depuis deux semaines un classement WTA. Elle a aligné trois résultats convaincants en Future ITF, après s'être chaque fois extirpée des qualifications, et figure actuellement aux environs de la 900e place mondiale. Mais les spécialistes sont unanimes: elle a largement le potentiel pour rentrer dans le top-100 de la WTA, voire (nettement) mieux.

Même s'il faut se garder de tirer des enseignements prématurés, ce succès fleuve face à Conny Perrin pourrait donc agir comme un déclic pour lancer véritablement sa carrière de joueuse professionnelle.

Polyvalente

Sandy Marti est (sur)douée dans toutes les disciplines sportives qu'elle pratique, même accessoirement ou pour le plaisir. En 2015, elle a d'ailleurs été championne suisse élite de halfpipe et vice-championne nationale de slopestyle après n'avoir effectué que... quelques entraînements sur neige!

Attaquante du Hockey-Club Sierre féminin durant quelques hivers, elle avait aussi reçu des offres pour évoluer en Ligue nationale.

Etonnante trajectoire, non?

Tennis

(nxp)