Tennis

14 juillet 2018 19:33; Act: 14.07.2018 19:40 Print

Serena Williams: «C'est fabuleux d'en être là»

par Arnaud Cerutti, Wimbledon - Bien que défaite en finale de Wimbledon, l'ancienne No 1 WTA affichait sa satisfaction d'être réellement de retour au premier plan.

storybild

(Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Très émue sur le court après sa défaite contre Angelique Kerber en finale de Wimbledon, Serena Williams avait repris ses esprits au moment de se présenter devant la presse. Toujours en habit de joueuse, l'Américaine a tiré le bilan de son tournoi, mais aussi fait un point sur sa vie, dix mois après son accouchement. Et avec elle, c'est à chaque fois intéressant.

Serena, avez-vous senti, aujourd'hui à un moment sur le court, qu'il y aurait quelque chose à faire, contre Kerber? Pas vraiment, non, car Angelique a joué un tennis merveilleux du premier au dernier point. Son niveau était assez incroyable.

Est-ce que le fait d'avoir dû affronter une joueuse au style différent de vos précédentes adversaires vous a encore davantage compliqué la tâche? Non, je ne pense pas que cela ait fondamentalement changé quelque chose. Angelique m'était juste supérieure. Elle frappe très fort, elle joue très bien. Je sais juste que la prochaine fois que je l'affronterai, il faudra que je sois davantage prête.

Vous êtes allée en finale, dix mois après votre accouchement. Qu'est-ce que cela représente pour vous? Cela a été quelque chose de magnifique, une vraie belle histoire, mais j'en changerais volontiers la fin (sourires). Il y a encore quelque mois, je n'avais aucune idée d'où j'en étais, d'où je devrais être et d'où je serai maintenant. Je ne savais même pas si j'allais pouvoir revenir! J'ai dû effectuer un chemin incroyable pour retrouver la lumière, donc ces deux semaines m'ont prouvé que je pouvais à nouveau être compétitive, que je pouvais à nouveau gagner un Grand Chelem. C'est fabuleux de pouvoir se dire que je suis à nouveau une prétendante aux gros titres!

Après la finale, vous avez dit que ce n'était que le début de votre retour Oui, et c'est vraiment ce que je crois. J'ai encore du chemin à parcourir et j'ai le sentiment de pouvoir y arriver. Je vais continuer dans la voie qui est la mienne et retourner bosser. Bosser sur mon jeu, sur moi, etc. Analyser aussi ce que j'ai bien fait dans cette quinzaine et tout ce que j'aurais pu faire autrement. Je crois que je suis dans la bonne direction, mais ces deux semaines ont été réellement éprouvantes mentalement. A chaque match, et je dis bien à chaque match, j'ai dû puiser dans mes ressources mentales. J'ai certes fait un pas de géant grâce à cela, mais il y a encore du travail. Comme je l'ai dit, cela ne fait que commencer.

D'aucuns ont critiqué la programmation, qui a pourtant fait jouer - logiquement à notre sens - la fin de Djokovic-Nadal avant votre finale. Qu'en pensez-vous? Tous deux devaient finir leur demi-finale, c'était nécessaire pour eux comme pour le tournoi. Il n'y a pas grand-chose d'autre à dire là-dessus. En tout cas, je n'ai pas trouvé qu'il y avait dans cette décision quelque chose d'irrespectueux pour le tennis féminin. Ce retard n'a d'ailleurs pas eu d'impact sur moi ou sur ma préparation. D'ailleurs, à moins d'être programmées en premier, on a l'habitude, dans les tournois, de ne pas commencer à une heure précise.

Tennis

(nxp)