embolie pulmonaire

09 mars 2011 18:55; Act: 09.03.2011 21:14 Print

Serena Williams a eu «la peur de sa vie»

Serena Williams a affirmé avoir eu «la peur de sa vie» lors de son opération d'urgence d'une embolie pulmonaire, le 28 février à Los Angeles.

Sur ce sujet
Une faute?

«Heureusement que j'ai été traitée assez rapidement, sinon ma carrière serait affectée. J'aime le tennis et maintenant plus encore que tout autre chose», a confié sur NBC la championne aux 13 victoires en Grand Chelem.

«Je veux vraiment revenir et bien faire», a ajouté l'Américaine de 29 ans, avant de raconter les symptômes qui l'ont conduite à l'hôpital Cedars-Sinai Medical Center de Los Angeles, moins de 24 heures après avoir participé à des soirées honorant les lauréats des Oscars à Hollywood. «Je ne pouvais plus respirer. Je me souviens avoir pensé: 'Je marche mais je ne peux pas respirer'. Mes jambes devenaient molles, ce qui est le signe d'une embolie. J'ai alors décidé d'aller aux urgences. Après le scanner, ils ont découvert plusieurs hématomes. Ils me disaient qu'ils devaient m'opérer immédiatement pour obtenir un bon résultat.»

Serena Williams, qui s'était ouvert le pied en marchant sur du verre cassé dans un restaurant de Munich peu après son quatrième sacre à Wimbledon, a révélé qu'elle devait s'injecter dans le ventre «deux fois par jour» un produit pour fluidifier son sang.

«Résultat, j'ai un énorme hématome à l'estomac. Ca a commencé comme une balle de golf, et maintenant c'est quelque chose comme un pamplemousse. Je dois le faire drainer! Mes poumons sont plutôt en bonne santé, je suis en train de guérir», a conclu l'Américaine, absente des courts depuis sa finale victorieuse à Wimbledon.

Déjà opérée à deux reprises au pied blessé à Munich, Serena Williams avait occupé la place de no 1 mondiale pendant 123 semaines. Outre quatre titres à Wimbledon, elle a aussi remporté trois US Open, cinq Open d'Australie et un Roland-Garros.

(ats)