Tennis

17 juillet 2019 18:28; Act: 18.07.2019 11:16 Print

Voie royale pour Alizé Cornet à Lausanne

Surprise avec l'élimination de Caroline Garcia mercredi. Sa compatriote a sauvé l'honneur français. Les Suissesses ont été à la peine en double.

storybild

Tête de série numéro 2 du tournoi lausannois, Garcia a balbutié son tennis contre l'Américaine Pera (6-2 6-4) mercredi. (Photo: Keystone/Martial Trezzini)

Sur ce sujet
Une faute?

Surprenant Ladies Open de Lausanne! Après l'hécatombe des favorites de la veille, la révolte des «viennent-ensuite» s'est poursuivie mercredi sur la terre battue de Vidy. Le parcours de Caroline Garcia (WTA 22) a ainsi pris fin plus tôt que prévu.

La tête de série numéro 2 a mordu la poussière en 8es de finale, surclassée par l'Américaine Bernarda Pera (WTA 84). 6-2 6-4: la Française, très nerveuse, n'a pas eu voix au chapitre face à une adversaire qui a joué crânement son (meilleur) tennis et qui a multiplié les accélérations gagnantes. D'origine croate, Bernarda Pera (25 ans) disputera vendredi son premier quart de finale sur le circuit WTA de la saison.

Cornet se plaît en Suisse

Sur les huit têtes de série du tournoi lausannois, seules Alizé Cornet (3, WTA 48) et Mihaela Buzarnescu (4, WTA 55) sont encore en lice. Une voie royale s'ouvre pour les deux femmes vers la finale. La Française a laissé une forte impression mercredi lors de son 8e de finale face à la jeune italienne Jasmine Paolini (WTA 154) en s'imposant 6-1 6-1. La Niçoise défiera vendredi la Russe Natalia Vikhlyantseva (100e joueuse mondiale) pour une place en demi-finale.

Alizé Cornet est la tenante du titre de ce tournoi, qui se disputait à Gstaad l'année dernière encore. «Avec ce changement de lieu, j'ai vraiment l'impression de découvrir un nouveau tournoi, expliquait-elle sur le court après sa victoire. Je n'ai donc pas de pression particulière. C'est une première pour moi à Lausanne. J'aime beaucoup découvrir cette ville. Je me sens bien en Suisse. Ce n'est pas un hasard si j'avais gagné à Gstaad l'année dernière.»

In-Albon et Perrin s'écroulent

En double, Ylena In-Albon et Conny Perrin regretteront longtemps leur élimination en quarts de finale. La Haut-Valaisanne et la Neuchâteloise avaient le match en main - gain du premier set et break dans le deuxième - face aux Russes Sizikova/Potapova avant de s'écrouler et de s'incliner (6-1 5-7 7-10). Une élimination d'autant plus préjudiciable que les Suissesses avaient l'opportunité d'engranger de gros points WTA et de mettre un peu de beurre dans les épinards au niveau financier.

Knoll, seule rescapée suisse du jour

Toujours en double, mais au stade des 8es de finale, la paire composée de la spécialiste biennoise Xenia Knoll (26 ans, 77e mondiale) et de l'Allemande Mona Barthel s'est logiquement défaite en deux sets, 6-4 6-4, du duo suisse constitué de la Grisonne Simona Waltert et de la Vaudoise Tess Sugnaux.

Associée à Bernarda Pera, Jil Teichmann a par contre connu une cruelle désillusion en s'inclinant en 8es de finale 7-5 5-7 9-11 face à la Française Elixane Lechemia et la Néerlandaise Eva Wacanno. La Biennoise et l'Américaine ont galvaudé deux balles de match alors qu'elles menaient 9-7 dans le super tie-break.

Tennis

(Sport-Center)