Open de Gstaad

21 juillet 2014 21:00; Act: 21.07.2014 21:03 Print

Yann Marti peut y croire

Le Valaisan peut encore écrire l'histoire de l'édition 2014 du Crédit Agricole Suisse Open de Gstaad. Il a été stoppé par la nuit lors de son 1er tour contre Daniel Gimeno-Traver (ATP 89).

Une faute?

A 20h44, alors qu'il avait été quelques secondes auparavant à deux points de la défaite, Gimeno-Traver a demandé et obtenu l'interruption de la partie sur le score de 5-5 au troisième set. Les deux hommes la concluront mardi aux alentours de 12h30.


C'est presque un miracle que Yann Marti soit encore «vivant». Après avoir perdu le premier set 7-5, le Valaisan a alors livré un véritable morceau de bravoure. Mené 5-3 dans la deuxième manche, il a écarté trois balles de match à 6-5 avant d'égaliser à une manche partout en s'imposant 9/7 au jeu décisif.


Au troisième set, Gimeno-Traver a cette fois mené 4-1 service à suivre. Alors que tout semblait perdu, Marti a su trouver les ressources nécessaires pour égaliser et pour mener 5-4. Au dixième jeu, il s'est retrouvé à 30-30. Gimeno-Traver fut, malheureusement pour Yann Marti, irréprochable sur les deux derniers points joués en ce lundi pluvieux et maussade.


Avec l'avantage de servir en premier, Yann Marti a vraiment les moyens mardi de signer la première victoire de sa carrière sur un joueur classé parmi les 100 meilleurs. 212e mondial, Marti entrera dans le top-200 de l'ATP s'il parvient à conclure cette partie complètement folle. C'est tout le mal qu'on peut lui souhaiter.

(ats)