Drama in Frankreich: Agnès' Mörder hat schon vorher Frauen bedrängt
Aktualisiert

Drama in FrankreichAgnès' Mörder hat schon vorher Frauen bedrängt

Seit Tagen beschäftigt der Mord an der 13-jährigen Agnès die frankophone Welt. Jetzt wurde bekannt, dass ihr 17-jähriger Mörder bereits zuvor als gewalttätig gegen Frauen aufgefallen war. Lesen Sie hier den Artikel auf Französisch.

Mathieu, le meurtrier présumé d'Agnès, avait été convoqué par la direction de son lycée au mois de juin 2011. On lui reprochait des «comportements assez violents» avec des filles de l'établissement.

Trois jours après la découverte du corps d'Agnès, 13 ans, en Haute-Loire, la polémique continue d'enfler en France. Selon la version hexagonale de «20 minutes», Mathieu, 17 ans, avait déjà eu, au printemps 2011, des «comportements inadéquats» avec des jeunes filles du collège-lycée Cévenol International. Un établissement dont la devise est «Humanisme et Tolérance».

«Ce n'était pas une tentative de viol. Mais c'étaient des comportements assez forts, assez violents avec les filles dans le cadre de l'internat», relève Anne-Sylvie Debard, responsable des parents d'élèves. Les maîtres d'internat «étaient assez inquiets de la situation», précise-t-elle. Les parents d'élèves aussi ont été informés. Plusieurs autres adolescents avaient aussi été convoqués lors d'un conseil de discipline au mois de juin pour des comportements similaires. Certains ont été exclus. D'autres simplement sanctionnés. Mathieu s'en serait juste sorti avec un blâme dans cette affaire.

Contacté par 20minutes.fr dimanche soir, le père d'Agnès avait confié que l'assassin présumé de sa fille avait failli «se faire virer du collège» lors de cet épisode du mois de juin. Finalement, à la rentrée de septembre, la direction a décidé de le réintégrer.

(20 minutes)

Deine Meinung