Panini Antik: Als die Fussball-Stars noch Schnäuze trugen
Aktualisiert

Panini AntikAls die Fussball-Stars noch Schnäuze trugen

Das Panini-Fieber für die EM 2012 ist ausgebrochen. Wir wagen einen Blick zurück auf die Fussballer im Jahr 1980. Lesen Sie den Artikel im Original auf Französisch.

von
Grégoire Corthay

A l'heure où les fans des Panini remplissent leur album de l'Euro 2012, «20 minutes» vous propose une sélection de «tronches» des vignettes des années 1980. Admirez! Qui se souvient des looks velus des footballeurs belges Theo Custers et Luc Millecamps, des regards étranges de leurs homologues danois Klaus Berggreen, Ivan Nielsen et John Lauridsen, des têtes «enjouées» des Allemands Dieter Hoeness, Ueli Stielike, Mathias Herget, de l'Irlandais Mark Lawarenson? Qui se rappelle des coupes de cheveux du Français Daniel Bravo, du Néerlandais Joop Lamkhaar, du Danois Per Frimann et de l'Italien Aldo Maldera? Et qui ne rêverait pas d'une moustache comme celle du Tchèque Antonin Panenka ou des rouflaquettes de l'Anglais Pat Jennings?

L'automne passé, pour fêter les 50 ans des vignettes Panini, la filiale suisse de la société italienne a décidé de proposer «aux nombreux collectionneurs et en exclusivité», une réédition spéciale des huit albums Panini des Championnats d'Europe de football de l'Uefa édités de 1980 à 2008. «Ces 8 albums contiennent l'intégralité des images imprimées à l'époque et reproduisent les originaux. Ils nous permettent de revivre des moments inoubliables et nous emportent dans un monde de nostalgie», explique Panini Suisse.

En feuilletant les trois premières éditions (Championnat d'Europe de 1980 en Italie, de 1984 en France et de 1988 en Allemagne de l'Ouest), c'est l'occasion de (re)découvrir les looks des stars du ballon rond de l'époque. Des années 1980 où les joueurs n'étaient pas toujours à leur avantage sur les autocollants commercialisés par Panini. A relever que certains athlètes retenus par la firme italienne ne l'ont pas été par leurs sélectionneurs. Reste leur sticker pour une postérité iconographique et notre plus grand bonheur!

Deine Meinung